Covid : les musées, théâtres et opéras sont les lieux les plus sûrs, selon une étude

Par Cécile D. · Photos par My B. · Mis à jour le 18 février 2021 à 15h16 · Publié le 17 février 2021 à 18h55
Selon une étude scientifique allemande, les opéras, les musées et les théâtres sont les lieux publics où le risque de transmission du Covid-19 est le plus faible, si les consignes sanitaires sont correctement respectées.

Les musées, opéras et théâtres sont-ils des lieux sûrs pour le public malgré la pandémie ? Une récente étude allemande assure que oui. Le site Olyrix, spécialisé dans l'actualité des opéras, dévoile le contenu de cette étude menée par Martin Kriegel (directeur de l'Institut Hermann-Rietschel, médecin en Immunobiologie et Professeur à Yale) et Anne Hartmann, Ingénieure et Associée de Recherche. 

Intitulée Infection au Covid-19 via des particules aérosols - Évaluation comparative des espaces intérieurs selon la situation, cette étude publiée le 10 février 2021 stipule que les musées, opéras et théâtres sont les lieux publics comportant le moins de risque de contamination, si les procédures sanitaires sont correctement respectées.

Martin Kriegel et Anne Hartmann ont créé des modèles de risque d'infection afin d'évaluer les « flux de volume respiratoire », « forces de gonflement » et « débits volumiques d'air ». Leur hypothèse d'étude se base sur une personne infectée qui serait présente dans chacun des lieux étudiés, parmi d'autres personnes non infectées.

Les deux scientifiques ont ainsi analysé la transmission virale par aérosols et ont conclu qu'avec le port d'un simple masque, le risque de transmission est divisé de moitié. Ce risque est même à son plus faible taux dans les lieux de culture vivante : les musées, théâtres et opéras sont des lieux où le public reste silencieux et où l'activité physique est moins intense que dans des magasins, des transports en commun ou au travail. Les lieux culturels sont donc plus sûrs.

Les chercheurs précisent que la dose de particules en aérosols inhalées dans des lieux publics dépend de quatre facteurs : 

  • puissance de la source (taux d'émission)
  • activité respiratoire (source et receveur)
  • concentration d'aérosols dans la pièce
  • durée de l'exposition

Lors de cette étude allemande, les scientifiques ont donc reproduit des situations de la vie quotidienne, en respectant la durée moyenne passée dans divers lieux fermés et en respectant les recommandations officielles, y compris de ventilation. Les résultats donnés sont calculés sur une valeur de référence fixée à 1. 

À la lecture de l'étude, les chiffres parlent d'eux-mêmes : les théâtres, musées et opéras sont les lieux publics les plus sûrs parmi ceux étudiés, avec un score à 0,5. C'est deux fois mieux qu'un supermarché, et loin devant les lycées, les bureaux avec plusieurs personnes, les longs trajets en train ou bus ou les restaurants.

Voici les résultats de l'étude : 

Théâtres, Opéras, Musées avec port du masque et jauge à 30% : 0,5
Salon de coiffure pour femmes avec masque : 0,6
Théâtres, Opéras, Musées avec port du masque et jauge à 40% : 0,6
Transports en commun avec masque : 0,8
Supermarché avec masque : 1
Cinéma sans masque, jauge à 30% : 1
Shopping avec masque et 10 m² / personne : 1,1
Cinéma sans masque, jauge à 40% : 1,1
Restaurant à 25% d'occupation : 1,1
Studio de fitness sans masque, 30% d'occupation : 1,4
Salle de sport sans masque, 50% d'occupation : 1,5
Train & bus longue distance (3 heures de voyage) avec masque et 50% d'occupation : 1,5
Bureau multi-personnes avec masque et 20% d'occupation : 1,6
Piscine : 2,3
Restaurant à 50% d'occupation : 2,3
Lycée avec masque à 50% d'occupation : 2,9
Salle de fitness sans masque, 50% d'occupation : 3,4
Lycée sans masque, 50% d'occupation : 5,8
Bureau multi-personnes sans masque à 50% d'occupation : 8
Lycée sans masque en occupation complète : 11,5

Cette étude n'est pas la première à faire état de telles constatations. Le gouvernement assure préparer la réouverture des musées, mais de nombreux autres établissements culturels aimeraient rouvrir également leurs portes. Armés de cette étude scientifique, ils pourraient revendiquer leur droit à travailler auprès du gouvernement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche