Déconfinement : 70% des Français prêts à respecter le couvre-feu du Nouvel An selon un sondage

Par Alexandre G. · Publié le 11 décembre 2020 à 13h10 · Mis à jour le 11 décembre 2020 à 13h10
Au lendemain des précisions du Premier ministre concernant la mise en place d'un couvre-feu à 20h le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, 7 Français sur 10 se disent prêts à respecter les mesures restrictives le 31 décembre selon un sondage. 16% des sondés considèrent comme "probable" un non-respect des règles.

Est-ce que les Français acceptent de passer le Nouvel An confinés ? C'est la question à laquelle un sondage Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio tente de répondre. Publié ce vendredi 11 décembre 2020 au lendemain des annonces du Premier ministre concernant les restrictions en vigueur pour les fêtes de fin d'année, il révèle que 69% des sondés sont favorables à accepter le couvre-feu au soir du 31 décembre, pour le réveillon de la Saint-Sylvestre

La veille, Jean Castex douchait les espoirs de ceux qui aspiraient encore à faire la fête comme chaque année le soir du Nouvel An. Le 31 décembre 2020, le couvre-feu s'appliquera à 20h et les mesures restrictives seront toujours en vigueur. Alors qu'une dérogation était initialement prévue pour la soirée du Nouvel An, le gouvernement est revenu sur sa décision, considérant qu'il était préférable de "passer son réveillon seul ou en petit comité" au regard de la situation sanitaire dans le pays.

Concrètement, le sondage indique que seulement 37% des Français vont "certainement" accepter le couvre-feu du Nouvel An. Aussi, 15% d'entre eux affirment ne pas accepter du tout l'instauration du couvre-feu. Ce sont surtout les moins de 35 ans qui boudent les nouvelles mesures : chez les 18-24 ans, seulement 53% des sondés sont prêts à accepter les mesures. 

En revanche, pour les sondés de plus de 65 ans, aucun ne doute : 76% d'entre eux veulent respecter le couvre-feu du Nouvel An. La confiance qu'éprouvent les Français vis-à-vis de l'action du gouvernement pour combattre le virus aurait grimpé de quelques points, puisque 39% des sondés estiment avoir confiance. Aujourd'hui, l'objectif reste de "reprendre le contrôle de l'épidémie en cassant les chaînes de contaminations", explique Jean Castex

Enquête réalisée du 9 au 10 décembre sur un échantillon de 1 021 personnes représentatif de la population française.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche