Covid : une mutation responsable d'une propagation plus rapide dans le sud du Royaume-Uni

Par Laurent P., Rizhlaine F. · Publié le 19 décembre 2020 à 17h39 · Mis à jour le 19 décembre 2020 à 19h10
Le ministre de la Santé britannique Matt Hancock a expliqué lundi 14 décembre qu'une mutation de la Covid pourrait être responsable de la propagation "exponentielle" du virus dans le sud de l'Angleterre. L'information a été confirmée ce samedi 19 décembre 2020 par les autorités sanitaires britanniques. En conséquence de quoi, Londres, le Sud-est de l'Angleterre et le Pays de Galles se reconfinent dès minuit, y compris pour Noël et le Nouvel An.

Une nouvelle dont les Britanniques se seraient bien passées... Le ministre de la Santé Matt Hancock a indiqué lundi 14 décembre 2020 devant les députés qu'une mutation de la Covid serait selon l'OMS responsable de la propagation "exponentielle" du virus dans le sud de l'Angleterre. Au total, plus de 1000 personnes auraient été contaminées avec cette souche du virus. Une annonce qui survient alors que le Royaume-Uni s'apprêtait à durcir les mesures sanitaires. L'information a été confirmée ce samedi 19 décembre 2020 par les autorités sanitaire britanniques. 

Une mutation qui, selon les autorités sanitaires, se propagerait donc plus rapidement. Reste encore a déterminer si elle serait également plus mortelle. Concernant le vaccin, dont les premières injections ont été effectuées il y a plusieurs jours, cette mutation n'aurait également pas d'incidence sur son efficacité. "Il est trop tôt pour s'inquiéter ou non de cette nouvelle variante", a expliqué de son côté le professeur Alan McNally, chercheur à l'université de Birmingham, à nos confrères de la BBC. Et d'inviter à la prudence : "Ne soyons pas hystériques. Cela ne signifie pas que c'est plus transmissible ou plus infectieux ou dangereux", ajoute-t-il.

En attendant le Royaume-Uni reconfine plusieurs zones placées en alerte élevée dans le sud-est du pays dont la ville de Londres. Les commerces non-essentiels doivent ainsi fermer et il est interdit de se mêler à des personnes extérieurs à son foyer sauf dans certains contextes. 

Pour rappel, ce n'est pas la première mutation du coronavirus que constate l'OMS. Au total, une vingtaine aurait déjà eu lieu selon nos confrères du Parisien, sans pour autant que celle-ci soit plus dangereuse pour l'homme. De manière générale, celles-ci sont assez courantes pour tout type de virus... Mais certaines pouvant avoir une incidence sur l'état de santé des malades ou l'efficacité d'un traitement, il convient de surveiller de près l'évolution de ces mutations. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche