Covid : restaurants, repas et bars augmentent le risque de contaminations selon l'Institut Pasteur

Par Alexandre G. · Publié le 17 décembre 2020 à 16h02 · Mis à jour le 17 décembre 2020 à 22h09
L'étude ComCor publiée ce jeudi 17 décembre par l'Institut Pasteur abonde dans le sens de la stratégie du gouvernement en matière de lutte contre l'épidémie : les restaurants, les bars et les repas privés sont pointés du doigt comme des lieux où le risque de contamination est le plus important. Fréquenter transports en commun et commerces comporteraient moins de risques selon leurs conclusions.

On peut désormais consulter le travail scientifique sur lequel le gouvernement s'appuie pour justifier sa stratégie de lutte contre la Covid-19. L'Institut Pasteur publie ce jeudi 17 décembre 2020 son étude baptisée ComCor*, qui s'intéresse au rôle des bars, restaurants et établissements recevant du public dans la transmission du virus. Ces derniers sont toujours fermés suite aux mesures adoptées par l'exécutif afin de freiner la propagation de la seconde vague épidémique

Mais où les Français s'infectent-ils ? Pour les chercheurs de l'Institut Pasteur, la réponse ne fait pas de doute : "les repas jouent un rôle central dans ces contaminations, que ce soit en milieu familial, amical, ou à moindre degré professionnel". Selon leurs résultats, les bars, restaurants et salles de sport sont les lieux où les risques de contaminations sont les plus élevés. En comparant le comportement de Français infectés et non infectés, l'étude établit que "prendre le bus ou le tramway" ou "avoir fréquenté des commerces alimentaires et de prêt-à-porter" ne favorise pas la contamination au Covid-19. Du moins, pas autant que pour les autres types de lieux clos. 

Prudence de rigueur sur un sujet "sensible" 

Seulement, la prudence est toujours de rigueur face à ces résultats encourageants. Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique, insiste sur le caractère "éminemment sensible" du sujet de l'étude. Si grâce à ses conclusions "on voit une augmentation du risque associé à la fréquentation des bars et restaurants", "il faut être prudent" rappelle le chercheur.

Des conclusions qui confirment la politique sanitaire du gouvernement, alors que le Premier ministre Jean Castex affirmait que l'étude allait "confirmer" l'aspect "nécessaire" de fermer restaurants et bars jusqu'à ce que la pression épidémique redescende.

*Depuis le 27 octobre, l’Assurance Maladie invite individuellement par mail les personnes diagnostiquées positives au SARS-CoV-2, à répondre au questionnaire en ligne de l’Institut Pasteur. Sur la période entre le 17 et 29 octobre, 30 000 y ont déjà participé. Cette démarche est réalisée dans le plus grand respect de la protection des données recueillies pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Informations pratiques

Site officiel
www.pasteur.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche