Covid : ce que préconise le Sénat pour la réouverture des lieux culturels

Par Caroline J. · Photos par Charlene S. · Publié le 13 avril 2021 à 14h34 · Mis à jour le 13 avril 2021 à 14h34
Les musées et monuments, cinémas et salles de spectacle vont-ils pouvoir rouvrir dès la levée du confinement ? C’est en tout cas ce que recommandent les sénateurs. Une mission d’information du Sénat publiée ce 13 avril 2021 plaide en effet pour une réouverture des lieux culturels « dans les plus brefs délais ».

Voilà bientôt 6 mois que les musées, salles de cinéma et de spectacle ont dû fermer leurs portes en raison d’un regain de l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Depuis, le monde culturel est à l’arrêt total et les professionnels du secteur se demandent quand ils pourront à nouveau accueillir du public.

L'espoir semble renaître ce mardi 13 avril 2021. Une mission d’information du Sénat sur l’impact de la crise sur les lieux culturels recommande en effet la réouverture de certains de ces établissements au moment de la levée du confinement. « Il est possible de reprendre beaucoup d’activités culturelles sans faire prendre à la population de risques » sanitaires, juge Bernard Jomier, le président de cette mission d’information.

Selon les sénateurs, « les musées et monuments, les cinémas et les salles de spectacle en format assis pourraient être les premiers autorisés à rouvrir de manière progressive » et, ce, « dès la levée des mesures de restrictions en vigueur dans toute la France depuis le 3 avril ». « La reprise de l’activité culturelle est une priorité et doit se faire dans les plus brefs délais » a insisté Bernard Jomier lors d’une conférence de presse, rapportée par nos confrères de Public Sénat.

Visuel Paris LouvreVisuel Paris LouvreVisuel Paris LouvreVisuel Paris Louvre Coronavirus : une réouverture des musées dès le déconfinement ?
Alors que la France métropolitaine traverse un troisième confinement hybride, le sénat plaide de son côté en faveur d'une réouverture des musées et de l'ensemble des lieux culturels dès la fin du confinement.


Cette réouverture « ne peut être envisagée que selon un mode dégradé avec des jauges progressives tant que la situation sanitaire n’est pas sous contrôle ou que la campagne de vaccination n’est pas achevée », précisent cependant les sénateurs dans leur rapport.

Comme ces derniers le soulignent, « la fréquentation des lieux culturels n’a pas été associée à un sur-risque d’infection pendant la période où ils étaient ouverts » d’après une étude de l’Institut Pasteur. D’autre part, « les travaux scientifiques démontrent qu’aucun cluster ne serait apparu en plein air et que les risques de circulation du virus y sont très réduits » précise le rapport.

Alors, quid des festivals d’été, contraints de respecter une jauge de 5 000 personnes et une configuration assise ? « La jauge de 5 000 personnes retenue par le gouvernement pour interdire les grands rassemblements apparaît arbitraire et ne repose sur aucun fondement scientifique », dénonce le rapport, qui estime que ces conditions « compromettent l’organisation d’un certain nombre de festivals, notamment dans le domaine des musiques actuelles ». Ces derniers jours, nombreux d’entre eux ont ainsi préféré jeter l’éponge pour leur édition 2021 (Eurocks, Beauregard, Musilac…).

Lollapalooza Paris 2019, nos photosLollapalooza Paris 2019, nos photosLollapalooza Paris 2019, nos photosLollapalooza Paris 2019, nos photos Covid : vers un nouvel été sans festivals de musique en France ?
Hellfest, Garorock, Main Square, Beauregard, Lolla Paris... suite aux annonces de la ministre de la Culture et face à l'incertitude liée au contexte sanitaire actuel, plusieurs festivals n'ont pas d'autres choix que d'annuler leur édition 2021 et de la reporter à 2022. Alors, le spectre d'un nouvel été sans festivals de musique en France est-il à craindre ? Eléments de réponse.

Toutefois, les sénateurs reconnaissent « que la densité favorise les risques de contamination ». Alors, quelles solutions à apporter aux organisateurs ? Dans leur rapport, les sénateurs préconisent « d’accélérer et d’amplifier les expérimentations cliniques dans différentes configurations en ce qui concerne les concerts en format debout, afin de déterminer les conditions dans lesquelles les concerts pourraient être de nouveau autorisés ». « Pour garantir que certains festivals puissent malgré tout rythmer l’été en France », les sénateurs recommandent de « confier au préfet le soin d’accorder aux festivals une autorisation au cas par cas en fonction du protocole sanitaire qu’ils présentent et de leurs engagements en matière de contrôle ».

Le Sénat donne également son avis quant au passeport vaccinal qui pourrait être mis en place afin de permettre l’accès à certains lieux culturels. Selon eux, « l’instauration d’un passeport vaccinal qui ouvrirait l’accès aux lieux de culture apparaît impossible à ce stade ». « Cette question ne pourra être débattue qu’une fois que l’ensemble des citoyens aura été mis en situation de se faire vacciner » indiquent-ils. En revanche, les sénateurs ne sont pas contre l’idée de mettre en place un « pass sanitaire – qui prendrait la forme, soit d’un certificat de vaccination, soit de la présentation du résultat négatif d’un test – s’il s’agit d’une condition sine qua non pour permettre une réouverture de leurs lieux ».

Covid: pass sanitaire, QR code... que prévoit le gouvernement pour la réouverture des lieux publics?Covid: pass sanitaire, QR code... que prévoit le gouvernement pour la réouverture des lieux publics?Covid: pass sanitaire, QR code... que prévoit le gouvernement pour la réouverture des lieux publics?Covid: pass sanitaire, QR code... que prévoit le gouvernement pour la réouverture des lieux publics? Pass sanitaire, QR code: les pistes étudiées par l'exécutif pour la réouverture des lieux publics
Alors que de nouveaux départements sont placés ”sous surveillance”, le gouvernement se prépare aussi à l’après-Covid. Une réunion à ce sujet s'est ainsi tenue le 3 mars à l'Elysée. Tour d’horizon de ce que prévoit l’exécutif afin de rouvrir les lieux publics actuellement fermés, comme les bars et restaurants, mais aussi les salles de concert et les stades.

Selon les conclusions de cette mission d’information du Sénat, la perte de chiffre d’affaires pour l’année 2020 pour l’ensemble du spectacle vivant, musical et de variété s’élève à 2,3 milliards d’euros. Pour le monde du cinéma, il est d’un milliard d’euros et de 217 millions d’euros pour les musées. Si le gouvernement a apporté son aide au secteur culturel (année blanche pour les intermittents, dispositif d’activité partielle, fonds de solidarité), il semble toutefois plus qu’urgent de rouvrir au plus vite ces lieux culturels.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche