Covid : l'Italie détecte à son tour un cas de nouvelle souche du virus

Par Cécile D. · Publié le 21 décembre 2020 à 11h13 · Mis à jour le 21 décembre 2020 à 11h13
Après l'Angleterre, c'est au tour de l'Italie de découvrir un cas d'infection lié à la nouvelle souche du Covid-19. L'homme contaminé était revenu du Royaume-Uni par avion quelques jours auparavant.

L'information a été dévoilée dans un communiqué, par le ministère italien de la Santé. Dimanche 20 décembre au soir, l'Italie détectait un premier cas de contamination par la nouvelle souche du coronavirus. Cette forme en mutation du Covid-19 a d'abord été identifiée au Royaume-Uni.

L'Italie explique que l'homme infecté par cette souche revenait du Royaume-Uni par avion, quelques jours auparavant.  L'hôpital militaire Celio de Rome a confirmé que « le génome du virus SARS-CoV-2 provenant d'un sujet qui a été testé positif à la variante [du virus du Covid-19] rencontrée ces dernières semaines en Grande-Bretagne. »

Lui et ses proches ont été placés en isolement pour éviter une propagation de cette mutation du virus, qui serait jusqu'à 70% plus contagieuse. La bonne nouvelle, c'est que, à ce stade, la nouvelle souche ne semble pas être plus grave que la forme que nous connaissons déjà. Cette nouvelle souche a été baptisée "VUI 202012/01" (pour "Variant Under Investigation", variante en cours d'investigation), et elle comprendrait plusieurs mutations.

Dans un communiqué, le ministre de la Santé italien Roberto Speranza explique qu'il a « signé une nouvelle ordonnance qui bloque les vols au départ de la Grande-Bretagne et interdit l'entrée en Italie aux personnes y ayant séjourné au cours des 14 derniers joursToute personne se trouvant déjà en Italie en provenance de ce territoire est tenue d'effectuer un test, antigénique ou moléculaire », a ajouté le ministre. « La variante de Covid récemment découverte à Londres est préoccupante et devra être approfondie par nos scientifiques. En attendant, nous choisissons la voie de la plus grande prudence. »

Depuis quelques jours, l'Angleterre fait l'objet d'une surveillance rapprochée. La France, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Belgique et quelques autres pays européens ont déjà choisi de fermer leurs frontières avec le Royaume-Uni, pour éviter une propagation de cette nouvelle souche du virus. Le Premier ministre Boris Johnson a convoqué une réunion de crise ce lundi 21 décembre.

L'Italie s'est confinée pour les fêtes de fin d'année. Cette mesure pourrait permettre d'éviter une troisième vague de contaminations, et, on l'espère, enrayer la propagation de cette nouvelle souche dont on ne sait encore que très peu de choses. Les autorités sanitaires rappellent que la prudence est de mise : cette nouvelle souche pourrait déjà circuler dans de nombreux pays, dont la France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche