Mutation du Covid au Royaume-Uni : les enfants plus à risque ?

Par Elodie D. · Mis à jour le 3 janvier 2021 à 17h54 · Publié le 3 janvier 2021 à 14h01
Des salles entières d'enfants malades du coronavirus dans les hôpitaux du Royaume-Uni, alerte une directrice d'hôpital à Londres. Alors que la mutation du covid est plus contagieuse, les hôpitaux britanniques déplorent une augmentation des cas chez les jeunes enfants. Si les propos de l'infirmière ont été démentis par le collège des pédiatres ce samedi 2 janvier 2021, le gouvernement maintient la fermeture des écoles primaires de Londres et le report la réouverture des collèges. Boris Johnson envisage même de nouvelles restrictions et n'exclut pas la fermeture de l'ensemble des écoles du pays.

Son témoignage à la radio BBC a été retransmis au monde entier : la directrice du King’s College Hospital de Londres s’inquiète du nombre d’enfants qui consultent les urgences à cause du coronavirus, alors qu’ils étaient peu touchés lors des mois précédents.

« Nous avons des enfants qui arrivent. Ils n’étaient que très peu affectés lors de la première vague », raconte Laura Duffel. « Nous avons maintenant toute une salle d’enfants ici et je sais que certains de mes collègues sont dans la même situation. »

Son appel fait écho aux demandes d’un syndicat, The National Éducation Union, qui demande à fermer toutes les écoles du Royaume-Uni et non seulement les écoles primaires des zones grandement touchées par le covid-19. Pour le Dr Mary Bousted, secrétaire générale du syndicat, « le virus est 70 % plus infectieux et la seule chose que l’on fait avec les enfants, c’est de les mettre tous dans des collèges, où nous savons que les enfants peuvent le transmettre dans des groupes allant jusqu’à 240 personnes sans distanciation sociale ».

Avant les vacances de Noël, le ministre britannique de l’Éducation, Gavin Williamson, avait annoncé que tous les élèves de l’école primaire seraient attendus à l’école le 4 janvier. Le gouvernement a depuis accepté de retarder la réouverture des collèges à la fin de janvier et de garder toutes les écoles primaires de Londres fermées, ainsi que celles du Sud-Est de l’Angleterre, pendant au moins deux semaines après la rentrée. Chez les sympathisants du NEU, cette décision est incompréhensible ; « Ce qui est bon pour Londres serait bon pour le reste du pays », déplore Mary Bousted à la BBC.

Le collège des pédiatres britanniques a indiqué samedi soir, dans un communiqué publié sur le site du Royal College of Paediatrics and Child Health que "Pour le moment, nous ne constatons pas de pression significative du Covid-19 en pédiatrie". Cependant, Boris Johnson, interviewé par la BBC ce dimanche 3 janvier 2021 a annoncé qu'il envisageait de prendre des mesures restrictions plus strictes et que la fermeture de l'ensemble des écoles du pays n'était pas exclue.

En France, des associations de parents d'élèves et des épidémiologistes interpellent le gouvernement pour demander un report de la rentrée des classes prévue ce lundi 4 janvier 2021.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche