Variants du Covid: certains masques désormais déconseillés par le Haut conseil de la santé publique

Par Caroline J. · Publié le 19 janvier 2021 à 10h46 · Mis à jour le 19 janvier 2021 à 10h51
La question autour de l’efficacité de certains masques est à nouveau posée, alors que les variants du Covid circulent en France. Selon le Haut Conseil de la santé publique, certains masques en tissu sont désormais déconseillés. On vous explique.

Avec l’arrivée des variants du Coronavirus sur le territoire, certains scientifiques sont inquiets et se posent des questions quant à l’efficacité des vaccins actuellement mis sur le marché. D’autres se demandent si les masques en tissu restent aussi efficaces face à ces mutations du virus, jugées plus contagieuses. 

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a livré son avis, rapporté par France Info le 18 janvier. La haute instance publique recommande ainsi d'éviter certains types de masques. Mais alors, lesquels ? Selon le Haut Conseil de la santé publique, les masques en tissu de catégorie 2, ainsi que les masques fabriqués de façon artisanale sont désormais à mettre de côté, en raison de l'émergence des variants anglais et sud-africain.

Invité sur BFMTV le 18 janvier, Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail Covid-19 du HCSP, a en effet indiqué qu’"à l'occasion de la pénétration en Europe de certains nouveaux variants (...) plus transmissibles, alors que les modes de transmission n'ont pas changé, se pose la question de la catégorie des masques que l'on peut proposer dans la population générale".

Avec l’apparition des variants du Covid, le Haut Conseil de la santé publique recommande donc à présent l'utilisation des masques chirurgicaux ou en tissu de catégorie 1 selon la norme Afnor.

Mieux vaut "porter un masque en tissu réutilisable de catégorie 1, plutôt que des masques de catégorie 2 qui filtrent un petit peu moins bien, voire des masques fabriqués de manière artisanale où là, il n'y a aucun contrôle sur leur performance qui est réalisé" a-t-il expliqué.

On rappelle que les masques de catégorie 2 ne filtrent que 70 % des particules contre 90 % pour ceux de catégorie 1, selon les normes élaborées par l'Afnor. Alors, comment faire pour savoir si votre masque est certifié catégorie 1 ou 2 ? Il suffit de jeter un coup d’œil sur l’étiquette où doit être inscrit le type de certification du masque.

Interrogé à ce sujet le 19 janvier sur France Inter, le ministre de la Santé Olivier Véran a confié que "tous les masques dont le pouvoir filtrant est filtrant à 90% restent valides". "Comme ce n'est pas marqué sur les masques, je vais donner une indication : la quasi-totalité des masques industriels grand public ont des capacités filtrantes supérieures à 90%, c'est ce qu'on appelle les masques grand public de niveau 1. En revanche, le masque artisanal qu'on fabrique chez soi avec la meilleure intention, en respectant les normes Afnor pour le Haut conseil de santé publique n'offre pas nécessairement toutes les garanties nécessaires", a-t-il ajouté.

Désormais donc, face aux variants du Coronavirus, évitez les masques en tissu fabriqués de façon artisanale ou de catégorie 2, et privilégiez les masques chirurgicaux ou bien les masques en tissu de catégorie 1, qui assurent une filtration à 90%.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche