Reconfinement : Emmanuel Macron veut prendre son temps avant de décider de nouvelles mesures

Par Cécile D., Elodie D., Julie M. · Photos par Julie M. · Publié le 26 janvier 2021 à 10h56 · Mis à jour le 26 janvier 2021 à 14h33
Emmanuel Macron annoncera-t-il un 3e confinement ce mercredi 27 janvier 2021, à 20 heures ? C'est ce qu'annonçait le JDD le 24 janvier. Pour le journal, "La décision [d'un reconfinement] est sur le point d'être prise" et devrait être annoncée par le Président de la République lors d'une prise de parole à la télévision. Emmanuel Macron, lui, assure qu'il préfère prendre son temps avant d'imposer une telle mesure.

Si aucune allocution officielle du Président de la République n’a pour l’heure été annoncée du côté de l’Elysée, le gouvernement s’accorde pour dire que cette semaine sera décisive sur les prochaines mesures à mettre en place en France pour poursuivre la lutte contre l’épidémie.

En début de mois, alors que le couvre-feu était à 20h, un sondage Elabe réalisé pour BFMTV révélait que 83% des Français pensaient qu'un troisième confinement serait mis en place « dans les prochaines semaines ». Défaitistes ou réalistes ? Si les ministres du gouvernement de Jean Castex ont assuré qu'un troisième confinement n'était pas prévu à ce stade, le développement des nouveaux variants semble changer la donne.

Le reconfinement serait annoncé dans quelques jours, selon le JDD, qui tient ses informations de ministres. Le calendrier et les modalités seraient encore en débat au sein du gouvernement. Si on en croit le papier qui fait la Une du Journal du Dimanche, le gouvernement réfléchit à des horaires limités pour les commerces "non essentiels", et pense ne pas obliger au télétravail.

Une question de jours ? Face à la persistance de l'épidémie et à la menace d'une accélération fulgurante des contaminations due aux "variants", plusieurs sources haut placées au sein de l'exécutif l'assuraient samedi au JDD : « La décision est sur le point d'être prise », seuls le calendrier et les modalités restant en débat.

Interrogé par Le Parisien le samedi 23 janvier 2021, Olivier Véran annonçait « On n'attendra pas le mois de mars pour agir » en cas d'échec du couvre-feu. Selon le ministre de la Santé, les effets du couvre-feu avancé à 18h devraient pouvoir être observés cette semaine. Et de préciser « Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s'appelle le confinement. Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme. »

En attendant, l'Élysée assure que « rien ne sera décidé avant mercredi ». Un conseil de défense est prévu dans la journée du 27 janvier, et Emmanuel Macron pourrait prendre la parole à partir de 20 heures. Aucune certitude de ce côté cependant, puisqu'Agnès Pannier-Runacher assure que le gouvernement ne prendra probablement pas de décision avant d'avoir eu les résultats des effets du couvre-feu, en fin de semaine.

Beaucoup d'experts prévoyaient déjà un reconfinement en janvier. Mais quel genre de confinement : entre celui de mars et celui de novembre 2020, les différences sont nombreuses. Selon nos confrères du Monde, le gouvernement étudie ces plans d'action différents et tente de définir la meilleure approche, tant sur le plan sanitaire que sur les plans économique et sociologique. 

Le gouvernement refuse de donner la moindre information avant d'avoir pu étudier les effets du couvre-feu en conseil de défense, il faut donc patienter encore quelques jours avant d'être fixé sur ce qui nous attend les semaines prochaines.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche