Vaccin contre la Covid : les retards dans les campagnes pourraient coûter des milliards à l'Europe

Par Laurent P. · Publié le 9 février 2021 à 15h09 · Mis à jour le 10 février 2021 à 13h32
Les retards dans les campagnes vaccinales dans l'Union européenne pourraient coûter des milliards aux 27... Selon les calculs des experts d'Euler Hermès, ce montant s'élève à entre 100 millions et 3 milliards selon les pays par semaine de confinement, pour un total qui pourrait grimper à 90 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année 2021.

Un retard des livraisons de vaccins contre la Covid qui pourrait coûter très cher aux pays européens... Selon les experts du cabinet Euler Hermes, le retard dans les campagnes vaccinales de chaque pays de l'UE, prolongeant de fait les mesures de confinement, coûte actuellement entre 100 millions et 3 milliards d'euros par semaine de confinement, pour un total qui pourrait s'élever à 90 milliards d'euros pour toute l'année 2021.

La raison de ce retard ? Un problème de logistique pour Pfizer et Moderna, qui ne pourront fournir le nombre de doses prévues par le calendrier mis en place conjointement avec les instances européennes. Un problème industriel pour AstraZeneca, de son côté, qui a mené par la suite une "guerre commerciale" avec l'Union européenne. Comme le rappellent nos confrères de L'Expansion, Bruxelles, attaqué sur sa politique vaccinale quant à l'achat des vaccins, a également indiqué avoir négocié "les tarifs les plus avantageux avec tous les laboratoires", et insisté sur une production desdits vaccins sur le sol européen.

Un confinement qui aura également un impact économique plus important pour certains pays... C'est le cas de l'Espagne et de la France, qui devraient essuyer les plus lourds coûts. Une perte pour les 27, par semaine, de 0,4 point de croissance trimestriel au niveau européen. Un chiffre qui pourrait s'élever à terme à deux points de PIB trimestriel à cause du retard actuellement observé sur la vaccination.

Pour rappel, l'Union européenne a toujours pour objectif de vacciner 70% de sa population d'ici la fin de l'été 2021. Un rythme de vaccination qu'il va falloir accélérer pour maintenir ce cap, puisque selon Euler, "les pays européens ont cinq semaines de retard sur le calendrier initial". Un problème qui ne sera réglé que si les vaccins arrivent à temps.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche