Vaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vacciner

Par Cécile D. · Publié le 11 avril 2021 à 12h10 · Mis à jour le 11 avril 2021 à 12h10
La Direction générale de la Santé a annoncé dans une note datée du 3 avril que les femmes enceintes seraient prioritaires pour se faire vacciner dès qu'elles atteindront le quatrième mois de grossesse. Un créneau spécial leur est réservé au vaccinodrome du Stade de France.

Après avoir été écartées de la campagne de vaccination pendant de long mois, les femmes enceintes sont désormais considérées comme faisant partie des publics prioritaires. La Direction générale de la Santé a annoncé, dans une note datant du 3 avril, que « l’accès prioritaire à la vaccination contre le Covid-19 est élargi aux femmes enceintes, avec ou sans comorbidités, et ce à partir du deuxième trimestre de la grossesse. »

Ainsi, les femmes enceintes de quatre mois ou plus peuvent dès à présent se rapprocher d'un centre de vaccination pour pouvoir se faire immuniser. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé recommande cependant aux professionnels de santé d'évaluer au cas par cas et de ne vacciner les femmes enceintes que si les bénéfices de la vaccination sont plus nombreux que les risques, autant pour la mère que pour le fœtus.

La Haute Autorité de Santé, elle, précise que l'usage des vaccins à ARN Messager est plus conseillé que celui de l'AstraZeneca pour les femmes enceintes. Lors des tests des vaccins Pfizer et Moderna, ces derniers n'ont montré aucune « conséquence sur le développement du fœtus », assure la HAS, dont les propos sont relayés par BFMTV. Une information confirmée par le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes, qui estime que « les vaccins à ARNm et à vecteur viral contre le Covid-19 étant dépourvus de pouvoir infectant, il n’y a pas lieu de craindre une infection embryo-fœtale par le SARS-Cov 2 lors d’une vaccination en cours de grossesse. »

De plus, les femmes ayant déjà accouché et allaitant leur enfant peuvent également se faire vacciner sans risque. Le Crat, qui évalue le degré de dangerosité des médicaments et vaccins pour les femmes enceintes, assure que « l’enfant allaité ne risque pas d’être infecté par le vaccin effectué à sa mère. »

L'Agence régionale de Santé d'Île-de-France a indiqué, le 9 avril dernier, que des créneaux de vaccination étaient réservés spécialement pour les femmes enceintes au centre de vaccination du Stade de France. Ces femmes sont donc encouragées à prendre venir du 9h à 16h, du lundi et samedi, sans avoir besoin de prendre rendez-vous.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche