Covid et vaccination : quelles sont les contre-indications à l'injection ?

Par Laurent P. · Mis à jour le 28 juillet 2021 à 10h43 · Publié le 27 juillet 2021 à 12h40
Alors que la vaccination au Covid continue de susciter de nombreuses interrogations parmi les Français, qui sont les personnes pour lesquelles la vaccination est réellement contre-indiquée ? On fait le point !

Le vaccin contre le Covid, à la portée de tous ? Bien qu'une large majorité n'ait absolument rien à craindre de la vaccination, les effets secondaires se manifestant au plus tard quelques heures, parfois quelques jours, après injection, une toute petite frange de la population n'a en revanche pas la possibilité de se faire vacciner, le produit (qu'il s'agisse de vaccin ARNm ou à vecteurs viraux) leur étant contre-indiqué pour des raisons médicales.

Au total, elles ne sont qu'une centaine à ne pas pouvoir se faire vacciner, selon Olivier Véran dans un entretien donné au Parisien il y a quelques jours. Mais dans quel cas le vaccin est-il donc contre-indiqué ? Il existe trois cas de figure : les personnes - en particulier les enfants - atteintes du syndrome PIMS (syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique), les personnes sujettes à des "réactions type myocardite, péricardite et hépatite sévère ayant nécessité une hospitalisation et faisant suite à une première injection de vaccin d'ARNm", explique le ministre, et les personnes allergiques à l'un des composants du vaccin (PEG2000, ou polyéthylène glycol...). Un cas de figure qui concerne "à peu près 10 cas dans notre pays", toujours selon le ministre.

Et de préciser que "ni les antécédents d'allergie à un antibiotique ou une piqûre d'abeille" sont des contre-indications à la vaccination. "C'est donc sur cette base-là que des certificats médicaux en bonne et due forme peuvent être reconnus comme des contre-indications et non pas sur un simple avis médical ou pharmaceutique avec des antécédents allergiques", ajoute Olivier Véran.

Et concernant les femmes enceintes ? Celles-ci peuvent désormais se faire vacciner, comme l'explique également le ministre de la Santé, à l'exception des femmes en début de grossesse, en raison d'un manque de données sur le sujet.

Vaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur Caumes Vaccin Pfizer-BioNTech : femmes enceintes, antécédents allergiques… chez qui est-il déconseillé ?
Alors que les premières vaccinations contre le Coronavirus doivent débuter ce dimanche 27 décembre 2020 en France, la Haute Autorité de Santé a donné son feu vert à l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNtech. Toutefois, ce sérum anti-Covid n’est pas recommandé chez certaines personnes. Alors, quelles sont-elles ? On vous répond. [Lire la suite]

Vaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vaccinerVaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vaccinerVaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vaccinerVaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vacciner Vaccination : les femmes enceintes de plus de 4 mois sont prioritaires pour se faire vacciner
La Direction générale de la Santé a annoncé dans une note datée du 3 avril que les femmes enceintes seraient prioritaires pour se faire vacciner dès qu'elles atteindront le quatrième mois de grossesse. Un créneau spécial leur est réservé au vaccinodrome du Stade de France. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche