Mission de Thomas Pesquet : un protocole spécial pour éviter que la Covid-19 se propage dans l'ISS

Par Cécile D. · Publié le 22 avril 2021 à 18h07 · Mis à jour le 22 avril 2021 à 18h07
Un nouveau protocole a été ajouté aux règles que les astronautes doivent suivre avant de pouvoir partir dans l'espace, afin de s'assurer que la Covid-19 ne devienne pas un passager surprise au bord de l'ISS.

À quelques heures du départ de Thomas Pesquet et de ses coéquipiers (Shane Kimbrough (États-Unis), Megan MacArthur (États-Unis) et Akihiko Hoshide (Japon)) pour l'espace, une question bien d'actualité se pose : comment faire si un astronaute attrape la Covid-19 alors qu'il est dans l'espace ? Difficile de s'isole dans la Station spatiale internationale, et encore plus dur de recevoir les soins appropriés lorsque l'on se trouve à des milliers de kilomètres du médecin le plus proche.

Pour éviter qu'un scénario catastrophe ne se produise, l'équipe d'astronautes a dû se soumettre à un nouveau protocole plus strict, pour s'assurer qu'aucune mauvaise surprise sanitaire ne vienne gâcher le voyage.

Lors d'une conférence de presse, Thomas Pesquet a pu répondre à quelques-unes des interrogations qui se posent. « Tout l’équipage a été vacciné, ce serait une catastrophe d’apporter le Covid dans la Station Spatiale Internationale », nous apprend ainsi l'astronaute français.

De plus, tous les voyageurs spatiaux qui ont rejoint l'ISS depuis le début de la pandémie ont dû respecter une quarantaine. Rien de bien nouveau en réalité, puisque cette procédure est respectée depuis plusieurs années déjà, afin d'éviter que les astronautes ne ramènent avec eux une maladie qui pourrait contaminer tous les occupants de l'ISS.

Toutes les précautions ont été prises pour ce voyage, qui débutera finalement le 23 avril 2021. Certaines traditions ou protocoles ont été annulés pour ne pas prendre de risque inutile. Dans la Station spatiale, les astronautes ne portent pas de masque. Ils doivent donc arriver en bonne santé. 

De plus, les règles concernant le ravitaillement de l'ISS ont été durcies. Frank De Winne, directeur du Centre des astronautes européens, a expliqué à nos confrères du Point que « nous avons renforcé ces mesures en insistant encore plus sur le nettoyage des produits devant être embarqués sur le cargo, en limitant l'accès au véhicule lui-même et en augmentant encore les précautions pour ceux qui y ont accès. Les risques sont donc véritablement extrêmement faibles. »

Néanmoins, et pour parer à toute éventualité, un protocole a été mis au point au cas où l'un des habitants de la Station spatiale tomberait malade. Tous les astronautes reçoivent une formation médicale pour soutenir leurs camarades. Des capsules de secours sont prévues si un retour sur Terre en urgence est nécessaire.

La Covid-19 amène en revanche des défis toujours plus compliqués à surmonter. Il n'y a, pour l'heure, pas de vrai traitement facile à transporter dans l'espace pour lutter contre ce virus. Thomas Pesquet estime qu'en cas de contamination, « il faudrait rapatrier tout le monde, et nous ne savons pas s’il est possible de tout nettoyer si c’était infecté, donc on ne pourrait pas renvoyer quelqu’un facilement. »

Malgré toutes ces difficultés, l'astronaute français se dit très reconnaissant de pouvoir retourner dans l'espace pour une nouvelle mission.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche