Covid à l'école : Un collectif de médecins préconise de renforcer le protocole sanitaire

Par Manon C. · Publié le 27 avril 2021 à 11h36 · Mis à jour le 27 avril 2021 à 11h36
Dans une tribune publiée dans Le Monde, des médecins et chercheurs, regroupés au sein du collectif Du Côté de la Science, mettent en garde contre la faiblesse du protocole sanitaire actuellement en place dans les établissements scolaires et donnent une série de recommandations à appliquer rapidement pour éviter une reprise épidémique en milieu scolaire.

Un collectif de médecins et de chercheurs s'est exprimé, ce mardi 27 avril 2021, dans une tribune publiée dans Le Monde. Ensemble, ces médecins demandent un renforcement du protocole sanitaire déjà en place dans les établissements afin d'endiguer la propagation du Covid en milieu scolaire. 

En effet, malgré la stagnation des nouvelles contaminations au Covid en France sur un plateau haut - 30 000 nouveaux cas positifs par jour en moyenne -, les écoles ont rouvert leurs portes ce lundi 26 avril et 6 millions d'élèves ont retrouvé les bancs de l'école primaire. Un protocole sanitaire renforcé a été mis en place, ainsi qu'une campagne de dépistage importante. Pour autant, ces médecins et chercheurs, regroupés au sein du collectif "Du côté de la Science", estiment qu'une nouvelle reprise épidémique est fort probable avant les grandes vacances d'été. 

S'appuyant sur trois grandes réflexions, les médecins annoncent d'emblée que la campagne de dépistage des élèves doit absolument s'accélérer, sa mise en place actuelle demeurant bien "en deçà des préconisations du Conseil scientifique dans son avis du 19 avril 2021." En effet, alors que 64 millions d'auto-tests ont bien été commandés par le gouvernement, ceux-ci ne seront utilisés qu'une fois par semaine. Une mesure bien insuffisante selon le collectif Du Côté de la Science par rapport aux autres pays européens qui pratiquent ces auto-dépistages deux fois par semaine. "Nous sommes encore loin d’un dépistage rigoureux et organisé dans la durée" déclare le collectif.

De même, selon ces médecins et chercheurs, tout porte à croire que l'épidémie de Covid va reprendre de plus belle dans les établissements scolaires puisqu'avec les 300 000 tests salivaires programmés, pour l'instant, par semaine, moins de 10% des élèves seront dépistés. 

Autre point phare du protocole sanitaire dans les écoles, l'aération des salles; une mesure mise en place de manière trop timide selon les auteurs de la tribune : "L’aération est la clé. (...) Un nouveau protocole prévoyant d’aérer les classes une fois par heure est insuffisant, très en dessous de celui en vigueur en Allemagne qui, sur la base de données scientifiques, recommande une aération trois fois par heure." "Les collectivités (doivent) se doter de détecteurs de CO2 et de purificateurs d’air", arguant que la demande doit être faite par Jean-Michel Blanquer et l'achat financé par l'Etat. 

"Les 15 millions de mineurs que compte notre pays seront de plus en plus touchés par la circulation du virus. Il est à craindre pour le futur que le SARS-CoV-2 et ses variants échappant aux vaccins touchent principalement les enfants et fassent des écoles des foyers épidémiques importants. Il est plus que temps de se préparer à cette éventualité." Et cela passe, d'après ces médecins et chercheurs, par la vaccination des enfants. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche