Pass sanitaire à l’hôpital : l’Ordre des médecins s’inquiète d’une limitation de l’accès aux soins

Par Caroline J. · Mis à jour le 3 août 2021 à 13h56 · Publié le 3 août 2021 à 13h56
Alors que le pass sanitaire devrait devenir obligatoire dans les hôpitaux et maisons de retraite à compter du 9 août 2021, l’Ordre des médecins a partagé son inquiétude autour d’une limitation de l’accès aux soins.

Sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel, attendue le 5 août, l’extension du pass sanitaire entrera en vigueur dès le 9 août dans les restaurants, cafés et bars, mais aussi les transports de longue distance ou encore les hôpitaux.

Pass sanitaire : obligatoire à l'hôpital et dans les Ehpad, mais pas aux urgencesPass sanitaire : obligatoire à l'hôpital et dans les Ehpad, mais pas aux urgencesPass sanitaire : obligatoire à l'hôpital et dans les Ehpad, mais pas aux urgencesPass sanitaire : obligatoire à l'hôpital et dans les Ehpad, mais pas aux urgences Pass sanitaire à l'hôpital: ”jamais on empêchera un malade de rentrer s’il n'a pas de pass”
À compter du 9 août 2021, et sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel, le pass sanitaire sera obligatoire dans les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux et les hôpitaux, mais pas aux urgences. ”Jamais on empêchera un malade de rentrer à l'hôpital s’il n'a pas de pass”, a insisté Martin Hirsch, le Directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), ce jeudi 29 juillet sur RTL. [Lire la suite]

Une mesure qui suscite de nombreuses préoccupations. Le 2 août 2021, dans un communiqué, l’Ordre des médecins n’a pas caché son inquiétude autour de "la question essentielle de l’accès aux soins". L’entrée en vigueur du pass sanitaire dans les établissements de santé "ne doit pas priver des patients de soins, alors même que les conséquences délétères de la crise sanitaire en termes d’accès aux soins et de suivi des malades, et notamment des malades atteints de pathologies chroniques, sont largement documentées", a ainsi expliqué le conseil national, avant de rappeler que "la mission de service public assumée par tous les soignants est de garantir l’accès aux soins pour tous".

Si le projet de loi autour de l’extension du pass sanitaire ne concernera pas les services des urgences, la mesure devrait s’appliquer aux visiteurs et aux patients ayant des soins déjà programmés dans les hôpitaux.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche