Covid : Ronapreve, le traitement préventif autorisé par la HAS pour les personnes immunodéprimées

Par Graziella L., Laurent P. · Mis à jour le 26 août 2021 à 15h17 · Publié le 26 août 2021 à 13h56
Les personnes immunodéprimées, moins protégées contre le coronavirus, vont être autorisées à recevoir un traitement préventif contre le Covid-19, à base d'anticorps monoclonaux, a annoncé la Haute autorité de santé.

Les personnes immunodéprimées vont pouvoir recevoir préventivement un traitement par anticorps monoclonaux contre le Covid-19, a annoncé ce vendredi 6 août la Haute autorité de santé (HAS). Ces dernières sont en effet plus susceptibles de développer une forme grave du coronavirus et ne sont pas protégées efficacement par le vaccin. Leur système immunitaire ne répond pas ou très peu aux vaccins contre le Covid, il est donc recommandé de leur injecter trois doses, qui ne suffisent pas pour beaucoup d'entre eux. 

Ce traitement va concerner, selon la HAS, "près de 130 000 personnes en France", comme celles qui ont reçu une greffe d’organes et qui suivent un traitement immunosuppresseur anti-rejet, mais aussi les dialysés chroniques ou les patients atteints de certains cancers et maladies auto-immunes inflammatoires. 

Le traitement "Ronapreve" bénéficie dorénavant pour cette population particulière d'une autorisation d'accès précoce, une procédure qui permet de bénéficier d’un médicament avant son une autorisation de mise sur le marché, d'une durée de cinq mois. C'est l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui en a évalué le rapport bénéfice-risque présumé. Pendant cette durée octroyée concernant l'administration de ce traitement en préventif, la Haute Autorité de Santé doit étudier l'efficacité du traitement et voir, en fonction des nouveaux anticorps bientôt sur le marché, quel traitement permet une meilleure protection sur la durée.

Développé par l'entreprise américaine Regeneron avec le laboratoire Roche, ce traitement associe deux anticorps monoclonaux dirigés contre la protéine spike du Covid. Les anticorps empêchent ainsi la pénétration du virus dans les cellules et luttent contre sa multiplication. Ces derniers vont alors faire le travail que les anticorps des personnes immunodéprimées ne peuvent pas réaliser et les protéger d'une infection grave.

 Coronavirus et traitements : les pistes de médicaments évoquées dans le mondeCoronavirus et traitements : les pistes de médicaments évoquées dans le mondeCoronavirus et traitements : les pistes de médicaments évoquées dans le mondeCoronavirus et traitements : les pistes de médicaments évoquées dans le monde Covid : le point sur les vaccins et traitements à l'étude
On fait le point sur les vaccins et traitements de la Covid à travers le monde. Où en sont les vaccins ? Existe-t-il des traitements efficaces contre le coronavirus ? Quelles sont les dernières découvertes et avancées dans le domaine de la recherche ? [Lire la suite]

Coronavirus : le point sur les reconfinements et restrictions en EuropeCoronavirus : le point sur les reconfinements et restrictions en EuropeCoronavirus : le point sur les reconfinements et restrictions en EuropeCoronavirus : le point sur les reconfinements et restrictions en Europe Coronavirus : un nouveau traitement par anticorps commandé par l'Union européenne
L'Union européenne a annoncé mercredi 28 juillet avoir passé commande pour l'acquisition d'un nouveau traitement expérimental contre le coronavirus, le Sotrovimab, développé par le laboratoire britannique GSK. Un traitement par anticorps monoclonaux prometteur, "obtenus par génétique". [Lire la suite]

Covid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en France Covid : l'efficacité des anticorps monoclonaux remise en cause par les variants
Alors que la diffusion des variants du Covid progresse dans le monde entier, le laboratoire Eli Lilly s'est vu retirer son autorisation de commercialisation, en monothérapie, du bamlanivimab, traitement à base d'anticorps monoclonaux. La raison ? Son efficacité, remise en cause contre les nouvelles souches du coronavirus. On fait le point ! [Lire la suite]

Covid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en FranceCovid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en France Covid : deux traitements par anticorps monoclonaux désormais autorisés en France
L'Agence du médicament (ANSM) a annoncé lundi 15 mars que deux traitements contre la Covid à base d'anticorps monoclonaux, le REGN-COV2 et le traitement du laboratoire d'Eli Lilly à base de bamlanivimab et etesevimab, étaient désormais autorisés en France. [Lire la suite]

Covid-19 : le traitement aux anticorps d'Eli Lilly autorisé aux Etats-Unis par la FDACovid-19 : le traitement aux anticorps d'Eli Lilly autorisé aux Etats-Unis par la FDACovid-19 : le traitement aux anticorps d'Eli Lilly autorisé aux Etats-Unis par la FDACovid-19 : le traitement aux anticorps d'Eli Lilly autorisé aux Etats-Unis par la FDA Covid : le traitement aux anticorps d'Eli Lilly réduirait les hospitalisations selon une étude
Alors que la course aux vaccins et aux traitements contre la Covid s'accélère partout dans le monde, le laboratoire Eli Lilly a annoncé mercredi 10 mars que son traitement aux anticorps, combinant le Bamlanivimab et l'Etesevimab, réduirait de 87% le risque d'hospitalisation et de décès en cas de forme grave de la maladie. Un traitement combiné autorisé en urgence fin février par la Food & Drug Administration. [Lire la suite]

Informations pratiques

Site officiel
www.has-sante.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche