Covid : et si le traitement de la maladie se trouvait dans nos gènes ?

Par Laurent P. · Mis à jour le 16 novembre 2021 à 16h50 · Publié le 16 novembre 2021 à 11h32
Et si le traitement contre le Covid se trouvait dans nos gènes ? C'est le pari que fait le professeur Jean-Claude Casanova, de l'hôpital Necker à Paris, et son équipe de chercheurs à l'international. L'idée : trouver le ou les gènes permettant de résister à la maladie.

Après le vaccin, les traitements Covid sont désormais à nos portes ! Et après le molnupiravir ou le Paxlovid, qui devraient être disponibles d'ici la fin de l'année, les traitements pourraient-ils changer du tout au tout et passer par nos gènes ? C'est en tout cas l'idée qu'est en train de creuser le professeur Jean-Claude Casanova, de l'hôpital Necker à Paris, et son équipe internationale de chercheurs avec une étude menée dans le monde et dont l'objectif est d'observer l'immunité génétique face au Covid.

"Son équipe s’intéresse aujourd’hui particulièrement à ceux qui sont capables de résister naturellement à ce virus", explique ainsi Géraldine Zamansky, journaliste au Magazine de la Santé sur France 5, qui a interrogé le professeur. Et de poursuivre : "Par exemple si votre conjoint a été malade, toussant pendant des jours à côté de vous, et que vous ne l’avez pas attrapé. Et bien c’est peut-être grâce à une "arme secrète", une particularité génétique, qui a empêché le virus de faire son nid dans votre organisme". Elle continue : "Pour le savoir, les chercheurs ont besoin d’examiner les gènes du plus grand nombre de personnes "résistantes" possible. C’est comme ça qu’ils pourront identifier des points communs".

L'idée donc, trouver un gène de la résistance au virus : "Si c’est une sorte de barrière à la surface des cellules, on pourra essayer de la reproduire en laboratoire pour neutraliser le virus", indiquent également Géraldine Zamansky. Et de préciser que "nous ne sommes pas génétiquement égaux devant les infections". Une étude qui pourrait, à terme, changer notre perception de la prise en charge des patients et permettre d'attaquer le virus sur un autre front.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche