Covid : le Kevzara (sarilumab) peu efficace comme traitement selon une étude de l'AP-HP

Par Laurent P. · Mis à jour le 24 novembre 2021 à 11h15 · Publié le 24 novembre 2021 à 10h57
Selon une étude de l'AP-HP relayé le 23 novembre 2021, le Kevzara (sarilumab), traitement potentiel contre le Covid, ne semble pas avoir donné de résultats concluants quant à son efficacité pour éviter les décès après hospitalisation. Une étude qui vient confirmer les résultats de l'essai clinique mené par Sanofi qui, en septembre 2020, y avait mis fin suite à l'absence desdits résultats.

Le Kevzara (sarilumab), un traitement peu efficace contre les formes graves de Covid... C'est la conclusion à laquelle est arrivée l'AP-HP dans une étude relayée mardi 23 novembre 2021, indiquant que le traitement, qui faisait l'objet d'un essai clinique, ne permet pas d'éviter les décès après hospitalisation, lorsque celui-ci est administré quelques jours avant. Une étude qui "ne retrouve pas de bénéfice à court terme du sarilumab dans les formes modérées à sévères de Covid-19".

Une étude qui a compris environ 150 patients hospitalisés et qui vient corroborer les résultats d'un précédent essai clinique, mené par Sanofi il y a un an. Sanofi avait alors annoncé dans un communiqué publié le 1er septembre 2020 mettre fin à l'essai clinique autour de ce médicament. L'étude, en phase 3, "n’a pas atteint son critère d’évaluation principal ni secondaire, comparativement au placebo et, dans les deux cas, en plus des soins hospitaliers habituels", expliquait à l'époque le groupe pharmaceutique.

Un traitement codéveloppé en 2017 par Sanofi et le laboratoire américain Regeneron, à l'origine pour lutter contre la polyarthrite rhumatoïde, comme nous le rappellaient nos confrères de Ouest France. Le laboratoire français avait émis l'hypothèse que celui-ci pouvait aussi avoir un effet sur les cas graves de la Covid-19, et réduire ainsi sa létalité. L'essai clinique qui était encore en cours il y a quelques jours comprenait 420 patients en provenance d'Argentine, du Brésil, du Chili, du Canada, d'Israël, d'Italie, d'Allemagne, du Japon ou encore de la France et de la Russie.

Bien que ce le Kevzara (sarilumab) "n’ait pas donné les résultats que nous espérions, nous sommes fiers du travail accompli par l’équipe qui en a eu la charge pour approfondir nos connaissances sur l’utilisation potentielle de Kevzara dans le traitement de la Covid-19", a également déclaré Sanofi dans son communiqué, à travers John Reed, responsable monde de la recherche et développement dans l'entreprise.

Un groupe pharmaceutique qui ne prévoit également pas "la conduite d’autres études cliniques sur Kevzara dans le traitement de la Covid-19", explique également le communiqué. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche