Covid : L'état d'urgence sanitaire déclaré en Nouvelle-Calédonie

Par Manon C. · Mis à jour le 9 septembre 2021 à 09h51 · Publié le 9 septembre 2021 à 09h51
La Nouvelle-Calédonie, qui vient de rendre obligatoire la vaccination pour tous les adultes et de se reconfiner pour 2 semaines après 3 cas de Covid, vient d'être déclarée en état d'urgence sanitaire par le gouvernement.

Epargnée par le Covid depuis le début de la pandémie, la Nouvelle-Calédonie a annoncé, le 3 septembre, rendre la vaccination obligatoire pour tous les adultes. Dans la crainte du variant Delta et "déterminé à ne faire courir aucun risque à la population calédonienne", le gouvernement de Nouvelle-Calédonie avait, en effet, déclaré qu'un projet "imposant la vaccination obligatoire pour toute personne entrant sur le territoire" couplé avec "un renforcement des critères d'entrée, beaucoup plus rigoureux." était nécessaire. 

Ce jeudi 9 septembre, une nouvelle mesure vient d'être prise par le gouvernement qui vient de déclarer l'état d'urgence sanitaire en Nouvelle-Calédonie pour une durée d'un mois. Cette mesure exceptionnelle pourrait, néanmoins, être prolongée prochainement, à l'instar des autres territoires d'Outre-Mer. 

"Plusieurs cas de covid-19 ont été détectés en Nouvelle-Calédonie au cours des derniers jours chez des personnes n'ayant pas voyagé en dehors de ce territoire au cours des dernières semaines et ne présentant pas de liens entre elles. Compte tenu des capacités hospitalières de la Nouvelle-Calédonie, de la couverture vaccinale qui reste insuffisante (seuls 26 % de la population disposent d'un schéma vaccinal complet) en raison d'un faible recours de la population aux possibilités de vaccination organisées localement et de l'isolement de ce territoire, cette épidémie constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population." explique le gouvernement dans le compte-rendu du Conseil.

Pour rappel, le 7 septembre, alors que le pays n'avait enregistré que 139 cas et aucun décès depuis le début de la pandémie, la Nouvelle-Calédonie avait également pris une nouvelle mesure radicale. En effet, un confinement strict, d'une durée de 15 jours, a débuté le 7 septembre à 12h. En cause, la détection de 3 cas autochtones de Covid dans l'archipel. 

Ces trois cas, "géographiquement éloignés" et "sans lien entre eux", ont en effet poussé le président du gouvernement Louis Mapou et le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Patrice Faure, à prendre cette mesure, accompagnée d'autres mesures préventives. Ainsi, le port du masque à l'extérieur est désormais obligatoire, tandis que les écoles, collèges, lycées et universités ferment leurs portes. 

De même, les vols extérieurs et internes à l'archipel sont suspendus, à l'exception des vols empruntés par les personnels soignants. En revanche, les commerces de première nécessité restent ouverts. Enfin, seuls les trajets domicile-travail, les déplacements pour consultation médicale, pour des achats de première nécessité et pour l'activité physique dans la limite d'une heure par jour et dans un rayon de un kilomètre sont autorisés.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche