Faux pass sanitaires : L'Assurance maladie soupçonne 36 000 assurés et 270 soignants

Par Manon C. · Publié le 24 septembre 2021 à 10h07
Les faux pass sanitaires sont dans le viseur de l'Assurance maladie qui soupçonne 270 soignants et 36 000 assurés d'avoir fraudé.

C'est une tendance qui est apparue dès l'annonce de la mise en place du pass sanitaire : l'envie pour certains de Français de frauder avec de faux pass sanitaires. Alors que les mots-clés "faux pass sanitaire" et "faux vaccin" ont été en top recherches sur Google, et que de nombreux trafics de faux pass sanitaires ont été démantelés ici et , les fraudeurs se sont retrouvés bien embêtés, pour certains, une fois qu'ils ont finalement voulu se faire vacciner pour obtenir leur pass sanitaire

Aussi, la chasse aux faux pass sanitaires s'est-elle intensifiée, les semaines passées. Dans un bilan dévoilé ce jeudi 23 septembre par l'Assurance maladie, cette dernière a annoncé que près de 350 procédures ont été engagées à ce jour, visant 270 soignants suspectés de fraude et 36 000 assurés soupçonnés d'avoir utilisé un faux pass sanitaire. 

Dans le détail, les caisses locales d'assurance maladie reçoivent "entre 6 et 10 réquisitions" des services de police et de justice par jour, et 262 réquisitions ont déjà été enregistrées concernant 14 centres de vaccination, 138 professionnels de santé et 35 709 assurés. Par ailleurs, les caisses locales d'assurance maladie ont lancé 83 procédures visant 31 soignants, 23 autres personnes "ayant contribué à la fraude" et 253 bénéficiaires potentiels.

Pour rappel, la fraude aux attestations de vaccination est passible d'une peine allant jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende pour les faussaires, et 3 ans de prison et 45 000 euros pour les utilisateurs. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche