Covid : Le Royaume-Uni face au "raz-de-marée Omicron"

Par Manon C. · Publié le 13 décembre 2021 à 13h06
Face à la propagation du variant Omicron, Boris Johnson a pris de nouvelles mesures pour le Royaume-Uni : accélération de la campagne vaccinale, nouvelles dispositions pour les cas-contacts, retour au télétravail et mise en place du passeport sanitaire.

Le Royaume-Uni doit s'attendre à un "raz-de-marée d'Omicron" a prévenu le premier ministre Boris Johnson, ce dimanche 12 décembre 2021 lors d'une allocution télévisée, quelques heures après que le pays a relevé le niveau d'alerte Covid sur son territoire, passant de 3 à 4, en raison de la forte et rapide propagation du variant Omicron. 

"Personne ne doit en douter : il y a un raz-de-marée d’Omicron qui arrive, et je crains qu’il ne soit désormais clair que deux doses de vaccin ne suffisent pas pour assurer le niveau de protection dont nous avons tous besoin. Mais la bonne nouvelle est que nos scientifiques sont convaincus qu’avec une troisième dose, nous pouvons tous relever notre niveau de protection." a-t'il déclaré. 

Aussi, le premier ministre a-t'il annoncé une accélération de la campagne vaccinale sur le territoire britannique avec, pour objectif, la vaccination en Angleterre de tous les adultes de plus de 18 ans d'ici la fin du mois de décembre. De leurs côtés, l'Ecosse, l'Irlande mais aussi le Pays de Galles vont également accélérer la vaccination grâce, notamment, à l'ouverture de nombreux centres de vaccination avec des horaires étendus sur tout le territoire du Royaume-Uni. 

Par ailleurs, dès le mardi 14 décembre, les cas contacts intégralement vaccinés de personnes positives au Covid devront effectuer des tests antigéniques tous les jours pendant une semaine, tandis que les cas contacts non-vaccinés devront s'isoler pendant 10 jours. De nouvelles mesures qui s'ajoutent à celles déjà annoncées par Boris Johnson : le retour au télétravail et la mise en place du passeport sanitaire à compter du mercredi 15 décembre dans les cinémas, les théâtres, les salles de concert et les clubs. 

"Ce que nous savons maintenant sur Omicron, c’est qu’il se propage à une vitesse phénoménale, quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant, il double tous les deux ou trois jours dans les infections." a déclaré le ministre de la Santé, Sajid Javid. Ce variant pourrait ainsi être à l'origine de 40% des infections au Royaume-Uni, bien qu'aucun décès n'ait, pour l'instant, été recensé. De fait, Omicron pourrait rapidement devenir le variant dominant. 

D'après le Guardian, 360 480 nouveaux cas de Covid ont été enregistrés en 7 jours au Royaume-Uni, soit une hausse de 11,9%, et 834 décès (+0,5%). Le pays recense, par ailleurs, 3 137 de variant Omicron (+65% depuis samedi dernier). 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche