Omicron : l'immunité chute 10 semaines après la troisième dose, selon une étude anglaise

Par Graziella L. · Publié le 27 décembre 2021 à 16h19
Alors que la campagne de vaccination pour la troisième dose est en cours en France, l'agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni a publié une étude qui démontre une immunité en baisse dix semaines seulement après le rappel. Vers une quatrième dose ?

Les pays européens accélèrent la vaccination et imposent de nouvelles restrictions à leurs peuples, avec le variant Omicron qui devient majoritaire. L'Angleterre, qui a connu avant les autres pays une véritable vague d'Omicron travaille sur ce nouveau variant afin d'en apprendre plus sur sa résistance aux vaccins et sur sa contagiosité. L'agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni vient de dévoiler que l'immunité chute déjà dix semaines après la troisième dose.

La durée de protection des vaccins semble donc décroître rapidement après la dose de rappel, d'après ces données. L'étude révèle qu'avec un schéma trois doses de vaccin Pfizer, la protection atteint 70% et chute à 45% dix semaines après la troisième injection. Pour deux doses de Pfizer et un rappel de Moderna, l'efficacité culmine à 70-75% pendant 9 semaines avant de chuter. 

Risque-t-on de voir arriver plus rapidement que prévu une quatrième dose ? Les chiffres sont impressionnants, avec un record de nouveaux cas battu avec près de 100 000 contaminations la veille de Noël en France. En revanche, d'après les premières études, le variant Omicron réduit drastiquement le risque d'hospitalisation par rapport au Delta et serait beaucoup moins dangereux.

Coronavirus : L’OMS s’inquiète et alerte sur la recrudescence des cas en EuropeCoronavirus : L’OMS s’inquiète et alerte sur la recrudescence des cas en EuropeCoronavirus : L’OMS s’inquiète et alerte sur la recrudescence des cas en EuropeCoronavirus : L’OMS s’inquiète et alerte sur la recrudescence des cas en Europe Covid: Combattre la pandémie à coups de doses de rappel n'est pas une stratégie viable d'après l'OMS
L'Organisation Mondiale de la Santé prévient, ce mardi 11 janvier 2022, que la stratégie de combattre la pandémie à coups de doses de rappel n'est pas la bonne. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche