Covid : Une étude confirme un lien entre le vaccin Moderna et de rares problèmes cardiaques

Par Manon C. · Publié le 17 décembre 2021 à 12h48
Une étude danoise confirme que le vaccin Moderna peut engendrer des myocardites et des péricardites. Néanmoins, les auteurs insistent sur le fait que ces problèmes cardiaques sont rares et sans conséquence grave.

En novembre dernier, la Suède indiquait suspendre la vaccination avec le vaccin Moderna des moins de 30 ans en raison de risques cardiaques. Peu de temps après, la France prenait la suite de la Suède et suspendait également l'utilisation du vaccin Moderna pour les moins de 30 ans, suivant un avis de la Haute Autorité de Santé. En cause, un risque accru de myocardite et de péricardite, deux inflammations du coeur

Une étude publiée ce jeudi 16 décembre 2021 dans le British Medical Journal et effectuée sur toute la population danoise, confirme que le vaccin Moderna peut engendrer des problèmes cardiaques, bien que ce risque soit mineur et sans conséquence grave. "La vaccination avec (Moderna) est associée à un risque plus élevé de myocardite ou de péricardite chez les Danois, en premier lieu les 12-39 ans." estime l'étude qui est la première menée sur toute une population d'un pays

Dans le détail, les risques de myocardites ou de péricardites apparaissent, dans le mois qui suit la vaccination, 3 à 4 fois plus élevés chez les personnes vaccinées avec Moderna que chez les personnes vaccinées avec Pfizer. Pour autant, les auteurs de l'étude insistent sur le fait que ces problèmes cardiaques sont rares - y compris chez les moins de 40 ans ; seulement 0,005% d'entre eux sont concernés - et sans conséquence grave. 

Concernant le vaccin Pfizer, l'étude souligne avec étonnement qu'il "n'est associé à un risque plus élevé de myocardite ou péricardite que chez les femmes." 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche