Covid : la 3e dose de vaccin nécéssaire si on a été malade après les deux premières injections ?

Par Laurent P.
Alors que la vaccination contre le Covid se poursuit avec une 3e dose pour tous, le virus circule encore et toujours avec le variant Delta, mais également le variant Omicron qui prend de plus en plus de terrain. Et un schéma vaccinal qui finit par être éprouvé, en raison des contaminations malgré les deux doses, et qui finit par perdre les Français : doit-on recommencer son schéma vaccinal malgré deux doses ? La contamination peut-elle faire office de dose de rappel... ? Une troisième dose est-elle nécessaire, malgré une contamination après deux doses ? Autant de questions que l'on se pose et auquel on donne des éléments de réponses !

Contracter le Covid malgré un schéma vaccinal complet à deux doses à de quoi faire enrager les Français, malgré toutes les précautions prises en respectant les gestes barrières et en portant le masque, qui plus est lorsqu'une 3e dose est désormais requise pour s'assurer une protection certaine contre le variant Omicron qui se répand en France comme une trainée de poudre.

Mais de nombreuses questions se posent dans ce cas de figure : doit-on recommencer son schéma vaccinal, comme c'est le cas pour les primo-injections ? La contamination au coronavirus après deux doses peut-elle être considérée comme une troisième dose, comme lorsque l'on contracte la maladie et que l'on ne fait qu'une seule injection pour avoir un schéma vaccinal complet ? Une troisième dose est-elle nécessaire, malgré une contamination après deux doses ?

Les réponses à ces questions, c'est le site du ministère de la Santé qui les donne. Selon le ministère, donc, la contamination au Covid après un schéma vaccinal complet n'empêche pas de recevoir sa dose de rappel, bien au contraire : elle est nécessaire. Mais une précision est tout de même apportée : pour conserver son pass sanitaire, cette 3e dose doit être réalisée "dans un délai de 5 mois minimum et jusqu’à 6 mois et 4 semaines après mon infection".

Si vous n'avez pas encore fait votre 3e dose et que, par exemple, vous attrapez le Covid pendant les vacances de Noël, il vous faudra attendre au minimum cinq mois pour recevoir cette dose de rappel, soit en mai 2022. Pendant cette période, vous conservez votre pass sanitaire, ayant été contaminé (à la condition d'avoir justifié une contamination au Covid, via un document papier attestant, par test PCR, d'une contamination). À moins que le projet de loi sur le pass vaccinal ne vienne chambouler tout ça... Verdict en janvier.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche