Covid : une quatrième dose sera nécessaire dès cet automne, selon le PDG de Moderna

Par Graziella L. · Publié le 10 janvier 2022 à 11h23
La campagne de vaccination pour la troisième dose vient à peine de commencer que le patron de Moderna envisage déjà une quatrième dose de vaccin, qu'il estime nécessaire pour cet automne.

Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, estime qu’une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 devrait être nécessaire à l’automne 2022. Ces propos interviennent alors que la campagne de vaccination pour la troisième dose a démarré il y a moins d'un mois en France, et que les délais entre les doses viennent d'être réduits à quatre mois.

"Je crois toujours que nous aurons besoin de boosters à l’automne 2022 et au-delà", a déclaré le patron de la société Moderna. Selon lui, les effets de la troisième dose vont s’amenuiser avec le temps et nécessiter l’injection d’une nouvelle dose de rappel. Il a même ajouté que ce serait une surprise de voir les effets se maintenir dans le temps.

En Israël, les autorités ont commencé à injecter une quatrième dose à certains habitants, les plus fragiles. En population générale, le vaccin est pour le moment suspendu, en attendant les premières études autour d'Omicron. Concernant la France, Jean Castex a annoncé ce jeudi 6 janvier que le gouvernement attendait l'aval des autorités de santé pour commencer les injections de cette nouvelle dose de rappel.

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, avait également formulé il y a quelques jours cette nécessité de recourir à une quatrième dose à court terme. Les deux hommes d'affaire estiment que les personnes âgées, avec des comorbidités ou des maladies pourraient avoir besoin d'un rappel vaccinal annuel.

Covid : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ?Covid : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ?Covid : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ?Covid : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ? Omicron : l'immunité chute 10 semaines après la troisième dose, selon une étude anglaise
Alors que la campagne de vaccination pour la troisième dose est en cours en France, l'agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni a publié une étude qui démontre une immunité en baisse dix semaines seulement après le rappel. Vers une quatrième dose ? [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche