Covid et période d'isolement : bientôt de nouvelles règles pour les cas positifs et les cas contacts

Par Caroline J. · Publié le 28 décembre 2021 à 10h34
À ce jour, les personnes ayant été en contact avec un malade infecté par le variant Omicron doivent s’isoler pendant sept jours, voire pendant 17 jours s’ils partagent le même domicile. Suite à un nouveau Conseil de défense sanitaire, Jean Castex a déclaré que la durée d’isolement pour les cas positifs au covid-19 et les cas contacts sera prochainement modifiée. Ces nouvelles règles d'isolement devraient être annoncées d'ici la fin de semaine par le gouvernement.

Alors que le nombre de nouvelles contaminations explose en France en raison de la 5e vague et du variant Omicron, beaucoup se demandent quelles sont les démarches à suivre si l’on est cas contact. L’Assurance Maladie rappelle sur son site internet les consignes à respecter pour les personnes considérées comme cas contact. À ce sujet, le gouvernement a modifié les règles depuis le 13 décembre et rallongé la durée d’isolement obligatoire en raison du variant Omicron. Ainsi, si une personne est cas contact d’un malade infecté par le variant Omicron au sein du même foyer, alors l’isolement est de 17 jours, contre 7 pour les personnes ne vivant pas sous le même toit. Attention, notez que cet isolement est obligatoire pour les personnes non-vaccinées, mais aussi pour les personnes vaccinées.

Seulement voilà. En raison de la forte transmissibilité du variant Omicron, de nombreux Français - positifs au covid et cas contacts - se retrouvent aujourd’hui en isolement. Le Conseil scientifique redoute d’ailleurs une possible « désorganisation de la société » au mois de janvier.

Visuel Paris soleilVisuel Paris soleilVisuel Paris soleilVisuel Paris soleil Covid : une ”possible désorganisation de la société” en janvier en raison du variant Omicron ?
La France va-t-elle tourner au ralenti ces prochaines semaines ? C’est ce que craint le Conseil scientifique. En raison de la forte transmissibilité du variant Omicron, le Conseil scientifique redoute d’éventuels « centaines de milliers de cas » quotidiens dans le pays et une « possible désorganisation de la société à partir de début janvier ». [Lire la suite]


Même avis pour Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de Genève, en Suisse. Comme il l’explique sur Twitter, « Cette disposition risque de mettre le pays à genoux. Sachant qu’en moyenne une personne contamine plus de 10 personnes, avec 100 000 cas par jour, c’est 1 million de cas contacts en quarantaine 7 à 17 jours » 

 

Alors qu’un nouveau Conseil de défense sanitaire s'est tenu ce 27 décembre 2021, le gouvernement a décidé de ne pas faire d’annonces immédiates concernant un possible assouplissement des règles d'isolement pour les cas contacts et les cas positifs au covid-19. L’exécutif préfère en effet attendre un retour des dernières études sur le variant Omicron avant de fixer de nouvelles règles qui devraient être dévoilées d'ici la fin de semaine. 

"Les caractéristiques d'Omicron vont nous conduire, après avis des autorités sanitaires, à ajuster notre doctrine sur la durée d'isolement", a déclaré le Premier ministre ce 27 décembre. Aussi, la durée d’isolement des cas positifs et des cas contacts devrait être modifiée, et vraisemblablement réduite. 

Pour rappel, d’autres pays ont déjà fait le choix de raccourcir le délai d’isolement, à l’instar du Royaume-Uni, lui aussi fortement impacté par le variant Omicron. Désormais, en Grande-Bretagne, les personnes vaccinées testées positives au covid-19 doivent s’isoler sept jours contre 10 auparavant.

Rappel des règles actuelles si l’on est cas contact d’une personne infectée par le covid 

L’Assurance Maladie invite ces cas contacts à s’isoler immédiatement (si le schéma vaccinal est incomplet ou si l’on est immunodéprimé). Les personnes vaccinées ne sont donc pas obligées de s’isoler. En revanche, elles doivent, tout comme les non-vaccinées, respecter les gestes barrières, réaliser immédiatement un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique) et informer les personnes que l’on a croisé les dernières 48 heures pour leur recommander de limiter leurs contacts sociaux et familiaux. Un second test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique) doit être effectué 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes ou son prélèvement, si vous partagez son domicile.

En revanche, si vous êtes cas contact d’une personne infectée par le variant Omicron, alors les règles sont plus strictes. Que vous soyez vaccinés ou non, il faut s’isoler immédiatement pendant 7 jours si vous avez été en contact avec une personne infectée par Omicron qui se trouve être extérieure à votre foyer ou bien 17 jours si la personne infectée par Omicron partage le même foyer. Notez que cette quarantaine doit débuter dès l'obtention du résultat positif de la personne de votre foyer.

Par ailleurs, « si vous réalisez un test antigénique (TAG) et que ce dernier est positif, vous devez faire un test RT-PCR de confirmation qui permet d’identifier l’existence d’un variant » précise l’Assurance Maladie. À la fin de votre isolement de 17 jours, vous devrez refaire un test de dépistage.

Sachez aussi que si vous êtes positif au covid-19, quel que soit le variant identifié, alors vous serez contacté par l'Assurance Maladie et vous devrez respecter un isolement de dix jours.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche