Covid : les soignants non-vaccinés peuvent-ils reprendre leur travail ?

Par Cécile D. · Publié le 14 mars 2022 à 17h14
Le pass vaccinal est suspendu en France à partir de ce 14 mars 2022 : plus besoin de montrer ce document si spécial pour aller au cinéma ou au restaurant. Les soignants qui n'étaient pas vaccinés et n'avaient pas de pass peuvent-ils donc recommencer à travailler comme avant ?

Un vaccin pour un travail : dès le 15 septembre 2021, les soignants ont été obligés de se faire vacciner contre le Covid-19 pour continuer à exercer leur profession. Ceux qui n'ont pas voulu se soumettre à cette règle ont été suspendus : à partir du 15 octobre 2021, les médecins et personnels d'établissements de santé devaient présenter un schéma vaccinal complet ou une contre-indication médicale valable pour conserver leur emploi.

Quelques milliers de médecins, infirmiers, aides-soignants... ont démissionné ou se sont mis en arrêt longue durée, pour éviter de devoir se faire vacciner. Ouest France mentionne une enquête de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) publiée en décembre 2021 : sur « 1 100 établissements de santé (publics, privés non-lucratifs et privés lucratifs), soit "deux tiers" des lits et effectifs. Conclusion, chez les infirmiers, 1 245 agents ont démissionné en un an. » Le nombre de soignants mis de côté n'est donc pas anodin, mais il n'était pas non plus trop handicapant, a jugé la DGOS. 

« "Cela ne veut pas dire que ces personnels sont partis de l’établissement, précise la DGOS. Ils peuvent être en arrêt maladie ou en congés." Mais dans les faits, plus de la moitié des départs survient après une démission (54 %). La mise en disponibilité et le congé longue durée représentent quant à eux 38 % de ces départs », explique encore Ouest France.

Des milliers de professionnels de santé ont donc arrêté d'exercer pendant près de six mois, faute de certificat de vaccination. 

Ces certificats servaient à activer le pass vaccinal. Ce pass est suspendu : à partir du 14 mars 2022, il n'est plus nécessaire de le posséder pour accéder aux lieux de loisirs et autres établissements où le virus risque de se propager. Les soignants non-vaccinés peuvent-ils donc reprendre leurs activités professionnelles ?

La réponse est non : pour exercer lors de cette pandémie, la loi stipule que les soignants doivent avoir suivi un schéma vaccinal complet. Cette obligation n'est pas liée au pass vaccinal, ni même au pass sanitaire. La suspension de ce pass ne change donc pas les règles pour les soignants.

Il faut par ailleurs souligner que le pass sanitaire et le masque restent obligatoires dans les établissements de santé, afin de protéger les populations les plus fragiles face au Covid-19. 

Covid : un premier impact positif de la vaccination se fait sentir en EhpadCovid : un premier impact positif de la vaccination se fait sentir en EhpadCovid : un premier impact positif de la vaccination se fait sentir en EhpadCovid : un premier impact positif de la vaccination se fait sentir en Ehpad Covid : le pass sanitaire toujours demandé dans les établissements de santé après le 14 mars
Jean Castex a annoncé, ce jeudi 3 mars, la levée de certaines restrictions sanitaires à partir du 14 mars. Ainsi, si le pass vaccinal ne sera plus demandé dans de nombreux lieux, le pass sanitaire reste obligatoire pour accéder aux établissements de santé. [Lire la suite]

Actuellement, le gouvernement n'a donné aucune date concernant la fin de l'obligation vaccinale pour les professionnels du monde médical.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 14 mars 2022

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche