Paris 2024 : pas de tournoi olympique de volley au stade Pierre-Mauroy dans le Nord

Par Alexandre G. · Publié le 10 septembre 2020 à 12h06 · Mis à jour le 10 septembre 2020 à 12h06
Pour réaliser des économies après la déflagration du Covid-19, le comité d'organisation Paris 2024 doit faire des choix à propos d'une nouvelle carte des sites olympiques. Le tournoi de volley dans le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq semble plus que jamais compromis.

En 2024, les épreuves olympiques de volley ne se joueront sans doute pas dans le Nord de la France. C'est en tout cas ce que révèle jeudi 10 septembre le quotidien sportif L'Équipe, à propos du lieu qui doit accueillir le tournoi de volley olympique lors des futurs Jeux Olympiques de Paris 2024

D'abord planifiée au Bourget, en Seine-Saint-Denis, l'organisation du tournoi olympique de volley était liée à la construction de l'Arena de volley, l'un des deux équipements éphémères prévus par le Comité d'organisation Paris 2024 (Cojo) avec le stade aquatique olympique. Sauf qu'entre temps, la crise sanitaire déclenchée par l'épidémie de Covid-19 a changé la donne. Ensuite, c'est du côté du stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq que les membres du Cojo se sont tournés. Une option "très improbable" selon une source proche du dossier interrogée par nos confrères de L'Équipe

Désormais, le même Cojo doit réduire la facture de près de 400 millions d'euros par rapport aux projections budgétaires initialement planifiées. Il apparaît évident que, dans une logique d'économies drastiques à réaliser, les deux équipements éphémères ne voient jamais le jour. Avec en conséquence, un jeu de chaises musicales qui s'est installé entre les différents sites olympiques probables. 

Ainsi, le stade aquatique prévu en face du Stade de France devrait se transporter à Paris La Défense Arena, l'enceinte ultramoderne du Racing 92. Du côté du Bourget, on risque de suivre les épreuves d'escalade, initialement prévues dans l'arène olympique de la place de la Concorde. Le stade Pierre-Mauroy reste toujours en course pour accueillir l'un des matchs du tournoi de football olympique. Le Cojo a confirmé limiter sa liste à 7 stades, au lieu des 9 annoncés au départ. Dans tous les cas, les membres du Comité d'organisation Paris 2024 doivent officiellement rendre leur décision publique avant décembre 2020. 

Informations pratiques

Commentaires