Histoire de la pâtisserie française : la bûche de Noël

Par Cécile D. · Publié le 24 décembre 2021 à 18h07
Aux marrons, au chocolat, aux fruits, glacée ou roulée, petite ou grande : la bûche de Noël est le dessert des fêtes de fin d'année par excellence ! Mais au fait, d'où vient-elle ?

Elle est la star de nos repas de Noël, celle que l'on attend parfois plus que nos cadeaux : la bûche de Noël se décline en mille et une saveurs. Chacun a ses préférences : mascarpone ou crème au beurre, vanille, chocolat, marrons, fruits confis... La personnalisation se joue même dans les petits décors que l'on ajoute sur ce gâteau si apprécié. A la Renaissance ou pendant la Révolution, la tradition voulait que la bûche soit plutôt... brûlante !

L'histoire de la bûche de Noël peut remonter jusqu'au Moyen-Âge. A l'époque, cette bûche venait bien d'un arbre : ce gros rondin de bois était sacré. Pendant le solstice d'hiver, pour la nuit la plus longue de l'année, on faisait brûler une énorme bûche arrosée d'huile ou de vin. L'aîné et le cadet de la maison devaient déposer cette bûche dans le foyer de la cheminée. 

Dans certaines régions de France, la bûche était mise au feu la nuit de Noël, et on maintenait parfois ce feu jusqu'à l'Epiphanie. Les cendres de cette bûche étaient alors conservées jusqu'à l'année suivante ; on considérait qu'elles protégeaient et portaient chance à la maison.

En brûlant, cette bûche avait pour rôle de purifier la maison, d'éloigner les mauvais esprits. Elle était symbole de vie et de renouveau pour les croyants.

Ce n'est que vers 1870 que cette bûche de bois s'est transformée en pâtisserie. L'origine exacte du gâteau n'est pas connue : plusieurs pâtissiers en revendiquent la paternité. Selon les sources, elle pourrait avoir été créée par ouvrier pâtissier de l'Hôtel de Ville de Paris en 1834, par le pâtissier parisien Antoine Charadot, inventeur de la crème au beurre, dans sa boutique de la rue de Buci en 1879, par le chocolatier lyonnais Félix Bonnat dans les années 1860, ou même par le pâtissier glacier du prince Charles III de Monaco, Pierre Lacam, en 1898.

Il est aussi communément accepté que, simplement, tous ces pâtissiers ont eu, à la même époque, l'idée de créer un gâteau roulé, avec des motifs imitant une bûche en bois, pour les fêtes de fin d'année. Originellement, cette pâtisserie était confectionnée avec de la génoise sur laquelle on étalait une crème au beurre parfumée, et que l'on roulait ensuite. Elle était aussi décorée avec des petits personnages en sucre ou en plastique.

Cette histoire vous a donné faim ? Découvrez les meilleures bûches de Noël de cette année !

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche