La Casa de Papel, partie 2 : critique et bande-annonce

Par Laurent P. · Publié le 18 mars 2020 à 15h37 · Mis à jour le 6 avril 2020 à 16h05
Pendant le confinement à ceuse du Coronavirus, et si on se faisait une série ? Et pour ceux qui aime l'Espagne et les braquage, on peut se remater la seconde partie de la Casa de Papel, diffusée sur Netflix dès le 6 avril 2018, avant la partie 3 et la partie 4 attendue en avril ! Une série dynamique dont la première partie ne nous a pas laissé de marbre.

En décembre 2017, Netflix surprenait tout le monde en proposant sur sa plateforme une série espagnole de braquage à la Ocean Eleven, La Casa de Papel. Un show dirigée d’une main de maître par Alex Pina qui met en scène Ursula Corbero (Physique ou Chimie, Tempête de boulettes géantes 2) dans le rôle de Silene Oliveira, alias Tokyo, ou encore Enrique Arce dans le rôle d’Arturo Roman, le directeur de la fabrique. Et pour s'occuper pendant le confinement dû à l'épidémie de Coronavirus, si on se refaisait la partie 2, sortir en 2018, avant la partie 3 et une partie 4 attendue en avril 2020 ?

Synopsis :

La Casa de Papel raconte un peu le casse du siècle, dans une version espagnole et un peu plus alambiquée. Jouant sur les lois, le processus d’enquête et une dose d’audace, un petit groupe de malfrat au nom de ville et dirigé par « Le Professeur » tente de cambrioler la Fabrique nationale de la Monnaie et du Timbre sans faire le moindre blessé. Malheureusement, le plan tourne au vinaigre et tout ce petit monde se voit contraint de prendre en otage le personnel de l’établissement ainsi que des visiteurs pour avoir une chance de sortir vivant.

Critique :

Le show réussit le pari de surprendre et se hisser au niveau des meilleures séries de la plateforme de VOD grâce à son dynamisme et son ambiance oppressante qui ne manque pas de tenir en haleine les téléspectateurs de bout en bout. Une interprétation également au diapason et des épisodes rythmés pour un final un peu prévisible mais plutôt bien ficelé. On regrette peut-être des personnages évoluant timidement, ainsi qu’un épilogue un peu pauvre sur chacun des protagonistes. Mais on ne boude pas notre plaisir ! A voir et à revoir.

Bande-annonce :

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Plus d'informations
Disponible sur Netflix dès le 6 avril 2018

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche