Glass : critique et interview de Night Shyamalan et James McAvoy

M. Night Shyamalan, maître du surnaturel hollywoodien, revient avec un nouveau film, Glass, dont la sortie sur nos écrans est prévue pour le 16 janvier 2019 ! Un long-métrage qui conclut la trilogie Incassable et Split.

Après avoir cartonné avec Sixième sens, moult fois nommé aux Oscars 2000, M. Night Shyamalan sortait en 2000 Incassable avec Bruce Willis et Samuel L. Jackson à l'affiche. L'histoire de super héros prise sous un angle plus qu'original séduit largement et des rumeurs de trilogie naissent, que le réalisateur réfute. Mais, à la surprise générale, on apprend à la fin du film Split, sorti en 2017, que ces deux films ont en fait un lien... Et Glass, qui sort en salles le 16 janvier de l'année prochaine, en est en fait le troisième volet ! Voilà un réalisateur qui n'a pas fini de nous surprendre... Un film dans lequel on retrouve donc Bruce Willis, Samuel L. Jackson et James McAvoy, mais également Sarah Paulson.

Synopsis :

Peu de temps après les événements relatés dans SPLIT, David Dunn - l’homme incassable - poursuit sa traque de La Bête, surnom donné à Kevin Wendell Crumb depuis qu’on le sait capable d’endosser 23 personnalités différentes. De son côté, le mystérieux homme souffrant du syndrome des os de verre Elijah Price suscite à nouveau l’intérêt des forces de l’ordre en affirmant détenir des informations capitales sur les deux hommes…

Glass : critique et bande-annonceGlass : critique et bande-annonceGlass : critique et bande-annonceGlass : critique et bande-annonce

Critique :

Avec Glass, M. Night Shyamalan conclut sa trilogie avec un film à l’histoire solide, plutôt bien équilibrée dans son intensité dramatique et avec une part de surprise espérée et bienvenue. Un long-métrage au casting éclectique, avec trois têtes d’affiche assez saisissantes dans leur rôle respectif, et un twist final qui, malgré sa prévisibilité, arrive à nous surprendre assez facilement.

On regrette en revanche certains personnages un peu effacés, voir monocordes, et un univers propre et cher au réalisateur peut-être pas assez exploité, ou du moins pas assez approfondi, ce qui contraste fortement avec les deux précédents volets, Incassable et Split. Malgré cela, le film est suffisamment nerveux et prenant pour nous donner envie d’en voir plus. Un divertissement agréable qui vaut qu'on y jette un oeil.

Bande-annonce :

En salles le mercredi 16 janvier 2019

Laurent P.
Dernière modification le 10 janvier 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 16 janvier 2019 au 23 janvier 2019

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche