Los Silencios : critique et bande-annonce

Par Laurent P. · Publié le 5 mars 2019 à 15h13 · Mis à jour le 5 mars 2019 à 15h13
Los Silencios, long-métrage de Beatriz Seigner, sort en salles le 3 avril 2019. L'occasion de découvrir ce film colombien présenté à l'occasion de la Quinzaine des réalisateurs au dernier festival de Cannes, en 2018.

Une fable politique dans l'intimité d'une famille... Voilà ce que propose Los Silencios, long-métrage de la réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner dont la sortie est prévue en France le 3 avril 2019. Un film projeté à l'occasion de la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes 2018.

Et un métrage au sujet fort : celui de la famille, de son explosion, de sa reconstitution, mais aussi du contexte dans lequel celle-ci évolue, à savoir la violence de la guerre et les exactions des FARCS et autres groupes militaires. Et au milieu de tout ça, les fantômes du passé qui resurgissent et qui enveniment le quotidien à l'image du père de famille. Des fantômes qui arrivent sans drap si blessures, qui apparaissent soudain, comm s'ils n'étaient jamais partis, et qui vont se mêler au monde, brisant la barrière entre réel et surnaturel.

Synopsis :

Nuria, 12 ans, Fabio, 9 ans, et leur mère arrivent dans une petite île au milieu de l'Amazonie, aux frontières du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Ils ont fui le conflit armé colombien, dans lequel leur père a disparu. Un jour, celui-ci réapparait mystérieusement dans leur nouvelle maison.

Los Silencios : critique et bande-annonceLos Silencios : critique et bande-annonceLos Silencios : critique et bande-annonceLos Silencios : critique et bande-annonce

Critique : 

Los Silencios est un film surprenant dans sa composition, avec un message universel fort, loin des carcans des blockbusters et autres productions populaires, mais réussit le pari de s'en approprier certains codes avec un twist qui n'a rien a envier aux films de M. Night Shyamalan (coucou Sixième Sens...) quasi central qui remet tout le film (où du moins tout son début) en perspective. On regrette en revanche une première partie assez lente mais qui s'impose, et comprenant plusieurs longueurs malheureusement indispensables pour poser le cadre de l'histoire.

Malgré cela, le film n'est pas sans une certaine poésie, avec une photographie magnifique et une succession de plans fixes mettant le spectateur dans une position d'observateur, agréable et cohérente dans la narration. La thématique de la mort et de la perte d'un être cher est ici approchée avec beaucoup de douceur, beaucoup de nostalgie aussi, se démarquant par un festival de couleur et de fluos captivant et d'une rare beauté.

bande-annonce : 

Informations pratiques

Horaires
Du 3 avril 2019 au 10 avril 2019

×

    Lieu

    Paris
    75 Paris

    Plus d'informations
    Sortie en salles le 3 avril 2019

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche