May December de Todd Haynes, avec Natalie Portman et Julianne Moore : avis et bande-annonce

Par Manon de Sortiraparis · Publié le 22 janvier 2024 à 10h29
Avec May December, présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2023, Todd Haynes dissèque les relations de couple à travers un film déroutant et prenant. Le film est attendu en salle le 24 janvier 2024.

La projection d’un film de Todd Haynes au Festival de Cannes est toujours un évènement - à l’image de son somptueux Carol, projeté en 2015. Pas de buildings new-yorkais, cette fois-ci, mais une banlieue cossue à Savannah (Géorgie) pour planter le décor de May December, le nouveau long-métrage du réalisateur américain.

La bande-annonce de May December

C’est dans cette grande maison au dessus du fleuve que vivent Gracie Atherton-Yoo (Julianne Moore), sexagénaire au look de soccer mom et habile chasseuse, et Joe (Charles Melton, vu dans Riverdale), jeune américano-coréen affichant la moitié de son âge au compteur - la stupeur que provoque leur premier baiser, entre deux chipolatas qui cuisent, est aussi réelle qu’il est inattendu.

Les deux tourtereaux ont fait la Une des journaux à scandale dans les années 90 après que leur liaison dans l’arrière-salle d’une animalerie a été découverte, alors que le jeune homme, du même âge que le fils de Gracie, était encore au collège. L’histoire est celle (réelle) de Mary Kay Letourneau, professeure de mathématiques aux Etats-Unis, condamnée en 1997 pour des relations sexuelles avec un élève de 12 ans, qu’elle finit par épouser au sortir de prison. 

24 ans ont passé, les commérages se sont calmés - Gracie reste une attraction de la ville, presque une honteuse fierté, comme le serait un monument historique ou une église. Alors que se prépare une adaptation au cinéma de cette histoire aussi insensée que dérangeante, Elizabeth Berry (Nathalie Portman, magnétique), célèbre actrice, débarque au sein de cette étrange famille avec le besoin et l’envie (peut-être malsaine) d’en savoir plus, pour s'imprégner du rôle de Gracie qu’elle va jouer. 

Assurément drôle, le film est traversé d’un humour très second degré et porté par des dialogues finement ponctués de blancs qui soulignent, parfois, l’absurdité de ce qui vient d’être dit. Il fallait bien cela pour supporter, sans trop ciller, cette histoire qui n’est autre qu’une affaire de pédo-criminalité. Mais plus que l’affaire médiatique en elle-même (sur-analysée par le passé dans ces tabloïds que consulte Elizabeth, mimiquant les expressions de Gracie), c'est dans la triple analyse des rapports humains qu'excelle Todd Haynes - à commencer par le travail pantomimique d'actrice qui offre à Nathalie Portman une scène de masterclass palpitante devant des élèves de théâtre.

Par les entretiens menés par Elisabeth de ceux qui ont vécu l’affaire de l’intérieur - Joe inclus -, Todd Haynes décortique le couple et dessine sans les nommer les contours de la toxicité et des mécanismes d’emprise. Peu affable sur l’affaire, Gracie laisse à nouveau les autres parler pour (et sur) elle.

Joe, taiseux, peine à trouver ses mots, fixe le sol les mains dans les poches, et se fait rabrouer, comme l’enfant qu’il était à l’époque de l’affaire, lorsqu’il boit trop de bière. Las, il se prend d’intérêt pour les papillons monarques, sa prise de conscience concernant sa condition (le ‘tu m’as séduite!’ trop souvent entendu dans ce genre d'affaires) le faisant métaphoriquement sortir de sa chrysalide. S'il est le papillon, elle est indéniablement l'araignée. 

Poreuses, les frontières entre fiction et réalité autorisent une représentation assez fine de la question du double et de la duplicité, comme avec ce téléfilm adapté de l’affaire que regarde Elizabeth en s’habillant comme son modèle, et qui semble être le début douteux d’un mauvais film porno. Et puis il y a ces plans, face caméra, où le duo d’actrices côte à côte se regarde dans le miroir, jusqu’à cette ultime séquence de fusion aboutie où Nathalie Portman, désormais seule dans le cadre, imite à la perfection - jusqu’au léger cheveu sur la langue - le sujet ainsi étudié. 

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film May December ?

Top des meilleures salles de cinéma de ParisTop des meilleures salles de cinéma de ParisTop des meilleures salles de cinéma de ParisTop des meilleures salles de cinéma de Paris Sorties cinéma janvier 2024 : liste des films en salle et horaires près de chez vous
Après des fêtes intenses, on commence cette année 2024 en faisant une pause et en se rendant au cinéma pour découvrir les nouveautés des salles obscures ! Alors, on se fait une toile en janvier ? [Lire la suite]

Cinéma : les drames à voir en ce moment en salles et à venirCinéma : les drames à voir en ce moment en salles et à venirCinéma : les drames à voir en ce moment en salles et à venirCinéma : les drames à voir en ce moment en salles et à venir Cinéma : les drames et thrillers à voir en ce moment en salles et à venir
Le drame est un genre prisé des amoureux du cinéma et les films qui le représentent sont nombreux en salles. Si vous ne savez pas quoi choisir pour votre soirée ciné, nous avons plusieurs titres à vous conseiller. Suivez le guide ! [Lire la suite]

L'Épée de Bois : un cinéma d'art et d'essai au centre de ParisL'Épée de Bois : un cinéma d'art et d'essai au centre de ParisL'Épée de Bois : un cinéma d'art et d'essai au centre de ParisL'Épée de Bois : un cinéma d'art et d'essai au centre de Paris Cinéma : quel film aller voir aujourd'hui, ce Mercredi 28 février 2024 ?
Vous ne savez pas quel film aller voir aujourd'hui ? Ça tombe bien, l'actualité cinématographique est toujours plus riche et nous avons des tas de films à vous faire découvrir, proche de chez vous. [Lire la suite]

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 24 janvier 2024

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche