Coronavirus : Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021 pourraient être annulés

Par Alexandre G. · Publié le 4 novembre 2020 à 13h37 · Mis à jour le 4 novembre 2020 à 13h37
Initialement prévus du 23 juillet au 8 août 2020, les JO de Tokyo ont du être décalés à l'année prochaine en raison de la pandémie due au coronavirus. Alors que la visite du président du CIO, Thomas Bach, est une nouvelle fois repoussée, et que le nombre de cas Covid explose, les médias nippons s'inquiètent d'une éventuelle annulation et se préparent au pire.

Le coronavirus risque de modifier le rêve olympique sur le long terme, et pas seulement en 2020. Quelques semaines après le report des JO de Tokyo à l'été 2021 engendré par l'arrivée d'une pandémie de coronavirus sur le globe terrestre, le comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) envisage déjà des scénarios catastrophes. 

Sauf que l'un de ces scénarios prévoit bien d'annuler, purement et simplement, le grand rendez-vous olympique à Tokyo. C'est en tout cas ce que laisse entendre le tweet de l'écrivain nippon Ryu Honma, publié le 21 octobre 2020. D'après lui, le Comité international olympique (CIO) aurait "transmis au gouvernement japonais une notification d'annulation des JO". Une information formellement démentit par la ministre des JO, Seiko Hashimoto, qui confirme qu'il n'y a "aucune notification d'annulation". Même son de cloche côté CIO, pour qui il s'agit de "spéculations sauves et totalement inexactes". 

Pourtant, beaucoup d'éléments penchent en faveur du doute sur l'organisation de ces JO. Selon l'ancien publicitaire, des sources internes à Dentsu, l'agence de communication principale des JO de Tokyo, le CIO aurait "conseillé d'envisager une annulation des JO" au Cojo de Tokyo 2020. Une notification qui s'explique par l'inquiétude autour de l'explosion du nombre de nouveaux cas de Covid-19 au pays du soleil levant. C'est surtout l'absence de perspective qui serait à l'origine d'une telle démarche de la part de l'instance qui siège à Lausanne. 

Si l'annulation est à l'ordre du jour, elle devrait être annoncée "en janvier prochain" affirme un autre tabloïd nippon, Nikkan Gendai. Encore pire pour l'organisation olympique, c'est même un décalage général de toutes les autres éditions prévues, Paris 2024 et Los Angeles 2028, qui devrait être précisé par l'instance. Pour l'heure, Thomas Bach reste "très confiant quant au fait que les JO auront lieu dans dix mois". Pour autant, rien n'est moins sur, tant le contexte sanitaire laisse imagine le pire. 

Aussi, le directeur général du Cojo Toshiro Muto précisait déjà mercredi 29 juillet 2020 au micro de la BBC que les JO de Tokyo pourraient se tenir devant "un nombre limité de spectateurs". 

D'ailleurs, le responsable de l'édition japonaise des Jeux olympiques est revenu sur ses priorités, à l'horizon de l'été 2021 : "tout le monde devrait se concentrer sur la tenue des l'évènement l'année prochaine - nous sommes sur la même longueur d'onde avec le Comité international olympique et son président Thomas Bach", a précisé M. Muto. Forcément, l'option des JO à huis clos n'est pas encore totalement écartée, bien que le DG du Cojo informe que le président du CIO "ne veut pas" pour l'instant que les olympiades se déroulent sans aucun spectateur

Bien entendu, c'est pour éviter les risques de propagation que les deux responsables envisagent le plus d'options possibles. D'après ce que rapporte M. Muto, le président du CIO "pourrait peut-être réfléchir à un nombre limité de spectateurs en prenant pleinement en compte la distanciation sociale", toujours dans le but de freiner l'avancée du virus. Il a également précisé que la mission du CIO et du Cojo était de "construire un environnement où le public se sent en sécurité. Les athlètes comme la famille pourraient être soumis à des tests avant et après leur arrivée au Japon", a-t-il laissé entendre. 

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 23 juillet 2021 au 8 août 2021

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche