JO de Tokyo : vers un nouveau report après l'été 2021 ?

Par Alexandre G., Julie M., Manon C. · Publié le 16 juin 2020 à 19h11 · Mis à jour le 30 juin 2020 à 14h59
Les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés une première fois du 23 juillet 2021 au 8 août 2021, pourraient être une encore une fois décalé si la pandémie n'est pas maitrisée en 2021. Le membre du comité d'organisation Haruyuki Takahashi réfléchirait à un nouveau report au-delà de l'été 2021,

Quand aura lieu la prochaine Olympiade à Tokyo ? Après avoir dû reporté une première fois les JO de Tokyo prévus cet été à l'année prochaine en raison de l'épidémie de coronavirus, il se pourrait que le comité d'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo en décide autrement au regard de l'évolution de la situation sanitaire et épidémique

C'est en tout cas ce que révèle le quotidien Nikkan Sports ce mardi 16 juin, avec la publication d'une interview de l'un des membre du Cojo de Tokyo 2020. Haruyuki Takahashi, membre du conseil d'administration de l'instance, a laisser entendre la possibilité d'un nouveau report, si dans les prochains mois la situation sanitaire et le désordre économique ambiant ne montrent aucun signe positif.

Un scénario catastrophe qui serait imminent selon le responsable nippon, alors qu'il assure au canard que "le Japon et l'économie mondiale vont être sévèrement touchés". Le directeur estime tout de même que ces propos doivent être "reconnus comme une opinion personnelle". Ce qui le pousse à envisager un bis repetita qui emmènerait l'organisation des JO de Tokyo après l'été 2021. Aujourd'hui, les futures Olympiades doivent officiellement se dérouler du 23 juillet au 8 août 2021

Yoshiro Morile président du comité japonais d'organisation annonçait mardi 28 avril 2020 que "Les Jeux olympiques de Tokyo 2020, reportés à l'été 2021 à cause de la propagation du Covid-19, seront annulés si la pandémie n'est pas maîtrisée d'ici là"

Les JO 2020, prévus du 24 juillet au 9 aout 2020 à Tokyo, devraient officiellement avoir lieu quasiment un an jour pour jour après ces dates, soit du 23 juillet 2021 au 8 août . À peine une semaine après que le Japon, pays organisateur, ait officiellement demandé le report d'un an des Jeux, en raison de la crise sanitaire que le monde est en train de vivre depuis le début de l'année 2020, le CIO a rendu son verdict définitif ce lundi 30 mars 2020

Une décision inévitable, au regard de la pandémie due au coronavirus, mais surtout historique : c'est la première fois que des Jeux Olympiques sont reportés en temps de paix. Alors que les organisateurs se battaient depuis plusieurs semaines pour éviter cette option, l'opinion publique et la peur des athlètes aura fini par venir à bout de l'obstination du CIO de maintenir les Olympiades. Pourtant, les membres du comité et les responsables nippons avaient montré énormément de prudence, par peur de brusquer une organisation peu familière aux changements de dernière minute. 

Forcément, au moment de la décision de report, l'annulation des JO 2020 n'était "pas à l'ordre du jour". Une telle annulation "détruirait le rêve olympique de 11.000 sportifs des 210 Comités nationaux olympiques, de l’équipe des réfugiés et des sportifs paralympiques" déclare Thomas Bach, le président du Comité International Olympique. L'option du report, tout aussi exceptionnelle, a finalement convaincu la majorité. 

Une décision qui va dans le sens des déclarations de plusieurs fédérations sportives qui ont appelé au report des Jeux Olympiques 2020, telles que les fédérations de natation et d'athlétisme américaines, la fédération espagnole d’athlétisme ainsi que la fédération française d'athlétisme. Le Canada a, de son côté, d'ores et déjà annoncé son refus d'envoyer des athlètes aux Jeux Olympiques si ces derniers n'étaient pas reportés à une date ultérieure. 

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche