JO Tokyo 2021 : un vaccin contre le Covid-19 nécessaire selon les organisateurs

Par Alexandre G. · Publié le 22 juillet 2020 à 16h07 · Mis à jour le 22 juillet 2020 à 16h07
À un an tout pile du coup d'envoi officiel des Jeux Olympiques de Tokyo, reportés du 23 juillet au 8 août 2021, le président du comité d'organisation a précisé que le développement d'un vaccin ou d'un traitement était absolument nécessaire à la bonne tenue de l'évènement aux dates choisies.

Pas de vaccin contre le coronavirus, pas de Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Telle est la consigne prescrite par le président du comité d'organisation des JO de Tokyo, Yoshiro Mori, interrogé par un média japonais ce mercredi 22 juillet 2020 au sujet du contexte de la programmation de l'évènement. Il a affirmé que "le premier point" sine qua none était "qu'un vaccin ou un médicament (contre le Covid-19) soit développé"

Forcément, il s'agit là d'une véritable course contre-la-montre pour les organisateurs des futures olympiades prévues en 2021 dans la capitale nippone. Yoshiro Mori explique que "si la situation continue telle qu'elle l'est en ce moment, nous ne pourrons pas organiser les Jeux". A priori, le responsable se refuse à envisager ce type de scénario catastrophe : "je ne peux pas imaginer que la situation de cette année puisse se poursuivre l'année prochaine", a-t-il confessé.

Aujourd'hui, les recherches pour trouver un vaccin anti Covid-19 semblent bien parties. Des laboratoires français comme Sanofi ou d'autres Américains ont d'ores et déjà annoncé que les essais cliniques avançaient bien, et que la livraison du vaccin serait effectuée "au premier trimestre 2021". Une échéance qui s'accorderait avec les dates des JO de Tokyo prévu pendant l'été 2021. Cependant, aucune certitude sur le fait que les scientifiques trouvent une solution à la maladie qui a ravagé la moitié de l'humanité en quelques mois.

Dans le même temps, les organisateurs des JO de Tokyo 2021 doivent affronter un autre problème conséquent : l'avis défavorable de l'opinion publique au Japon, qui souhaiterait selon deux récents sondages décaler une nouvelle fois les olympiades, ou tout simplement annuler l'évènement. Pour l'heure, l'épidémie regagne du terrain à Tokyo comme dans le reste de la péninsule, avec des cas de contamination inquiétants.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche