Coronavirus : le vaccin de BioNTech et Pfizer autorisé à être testé sur l'homme

Par Laurent P. · Publié le 16 juillet 2020 à 16h08 · Mis à jour le 16 juillet 2020 à 16h10
La Chine a annoncé avoir autorisé sur son territoire les tests d'un vaccin candidat de BioNTech sur l'homme, dans le cadre d'un essai clinique. Une annonce faite après que le groupe pharmaceutique Moderna Therapeutics ait déclaré lancer ses essais sur l'être humain fin juillet.

La course au vaccin contre le coronavirus s'accélère... Après l'Institut Pasteur qui lance ses tests de vaccin sur l'homme dès cet été, c'est au tour de la société allemande BioNTech de se lancer également dans des tests similaires de son candidat vaccin en Chine, sur autorisation du gouvernement. Une information dévoilée par son partenaire local, Shanghai Fosun Pharmaceutical.

Un candidat vaccin développé en partenariat avec le groupe pharmaceutique Pfizer. Selon nos confrères de Ouest France, les deux entreprises ont reçu cette semaine "le statut fast track de la Food and Drug Administration américaine (FDA), qui vise à accélérer le processus d’examen réglementaire". Un essai clinique sur l'homme qui, selon Fosun Pharma, doit être lancé en phase 1 "une fois qu’il sera prêt et dès que possible".

Concernant le vaccin, celui-ci a été développé "à l’aide de la technologie ARNm de BioNTech en Chine continentale, à Hong Kong, à Macao et à Taïwan", comme nous le rappelle Ouest France. Celui-ci fait partie des 23 candidats vaccins testés actuellement ou prochainement sur l'homme, comme celui de Moderna Therapeutics ou encore celui d'AstraZeneca, potentiellement en circulation en septembre. Ne reste plus qu'à attendre les résultats qui devraient arriver tout aussi rapidement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche