Covid : le vaccin de Moderna "hautement efficace" sur les adolescents selon le laboratoire

Par Laurent P., Cécile D. · Publié le 25 mai 2021 à 16h53 · Mis à jour le 26 mai 2021 à 11h14
Alors que la vaccination des adolescents de 16 à 18 ans doit potentiellement débuter dans le courant du mois de juin, le laboratoire Moderna a annoncé que son vaccin était "hautement efficace" chez ces derniers selon les résultats d'un essai clinique. Le laboratoire doit également demander à l'UE, début juin, l'autorisation de mettre son vaccin sur le marché pour les adolescents. Actuellement, seul Pfizer-BioNTech peut être injecté aux plus jeunes en Europe.

Alain Fischer, le "Monsieur vaccin" du gouvernement, envisage d'ouvrir la vaccination à tous les adolescents qui ont entre 16 et 18 ans dans le courant du mois de juin. Seul le vaccin Pfizer - BioNTech est autorisé à être utilisé en Europe pour immuniser les plus jeunes face au Covid-19, pour le moment. Mais les laboratoires Moderna n'entendent pas laisser tout le marché de la vaccination des adolescents à son concurrent.

Début juin, Moderna va faire sa demande auprès de l'Union européenne, afin d'obtenir une autorisation de mise sur le marché de son vaccin, à destination des 12-17 ansStéphane Bancel, PDG de Moderna Therapeutics expliquait déjà à nos confrères du Journal du Dimanche que, « d'ici à l'été, tous les adultes désireux de se faire vacciner auront reçu une première dose. (...) Il faudra ensuite très vite cibler les adolescents de 12 à 17 ans ». Vacciner les adolescents dès 12 ans est, pour le patron de la biotech, une nécessité : « L'idéal serait de les protéger avant la fin du mois d'août. Si on ne vaccine pas massivement, le risque d'une quatrième vague ne peut être écarté. »

Et selon les résultats des essais cliniques menés sur le sujet, bonne nouvelle : le vaccin serait "hautement efficace" pour les personnes de cette tranche d'âge, à hauteur de 100%, comme pour le vaccin de Pfizer. L'étude a concerné plus de 3700 volontaires âgés de 12 à 17 ans, séparés en deux groupes : deux tiers ont reçu le vaccin, et un tiers un placébo. "Après deux doses, aucun cas de Covid-19 n’a été observé dans le groupe vacciné […] contre quatre cas dans le groupe placebo, résultant en une efficacité du vaccin de 100 % 14 jours après la seconde dose", explique ainsi Moderna dans un communiqué. Et de préciser qu'après une dose, l'efficacité observée grimpe d'ores et déjà à 93%. Un vaccin "généralement bien toléré", explique le laboratoire, et "aucune inquiétude concernant sa sécurité n’a été identifiée jusqu’ici", précise-t-il.

Ce nouveau marché qui s'ouvre aux laboratoires est principalement disputé par les laboratoires Pfizer et Moderna, car les vaccins Johnson & Johnson et AstraZeneca sont interdits aux moins de 55 ans dans de nombreux pays.

Pfizer a déjà une longueur d'avance dans cette course, puisque le vaccin a déjà obtenu l'autorisation de vacciner les 12-16 ans aux États-Unis.  

Stéphane Bancel assure pouvoir produire trois milliards de doses de vaccin par an. Couplées avec les quatre milliards de doses promises par Pfizer-BioNTech, les deux laboratoires pourraient créer assez de vaccins pour protéger « la planète entière avec une première dose », affirme le directeur de Moderna. « Je veux aider à sauver des vies », résume Stéphane Bancel dans son entretien avec le Journal du Dimanche.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche