Vaccination Coronavirus : pour les ados de 16 et 17 ans plus besoin d'autorisation parentale

Par Rizhlaine F. · Mis à jour le 25 juillet 2021 à 21h44 · Publié le 25 juillet 2021 à 21h44
Après une semaine de débats autour du projet de loi sur l'extension du Pass Sanitaire et la vaccination des soignants, la commission mixte paritaire retient l'abandon de l'autorisation parentale pour les adolescents de 16 et 17 ans souhaitant se faire vacciner.

Après une embellie, l'épidémie de coronavirus repart à travers une quatrième vague causée par la propagation fulgurante du variant Delta, plus contagieux que les précédents. En réponse à cette flambée des cas, le gouvernement a souhaité inciter les français à se faire vacciner à travers des mesures fortes : l'obligation vaccinale des soignants et l'extension du Pass Sanitaire à de nombreux lieux publics dès cet été.

Cette dernière mesure a fait débat notamment en ce qui concerne l'application du Pass Sanitaire aux adolescents pour lesquels l'accès à la vaccination a été ouverte assez récemment, le 15 juin 2021. Ainsi il a donc été décidé de reporter cette mesure pour les 12 à 17 ans à fin septembre. 

En revanche, alors que le projet de loi a été débattu par les sénateurs, le Sénat adopte finalement le texte avec quelques modifications. Parmi elles se trouvent la fin de l'autorisation parentale obligatoire pour les adolescents âgés de 16 et 17 ans. Ces derniers pourraient alors se faire vacciner s'ils le souhaitent, sans avoir à demander l'avis de leurs parents. La mesure a été retenue par la commission mixte paritaire. Pour les plus de 12 ans, l'autorisation d'un parent reste nécessaire. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche