Troubles menstruels liés au vaccin Covid : le cycle rallongé de près d'un jour, selon une étude

Par Cécile D. · Publié le 7 janvier 2022 à 15h56
Les vaccins contre le Covid-19 ont engendré de nombreux troubles menstruels, comme le révèlent les témoignages et plaintes de femmes recensés. Une étude américaine, parue le 5 janvier 2022, admet que le vaccin peut bouleverser un peu le cycle menstruel, mais que ces effets restent sans gravité.

Après une injection de l'un des vaccins contre le Covid-19, on sait que l'on peut s'attendre à ressentir de la fatigue, des douleurs musculaires ou des maux de tête. Depuis plusieurs semaines, de nombreuses personnes menstruées se plaignent également de troubles dans leurs cycles de règles. Après de nombreux témoignages et plaintes, l'Agence nationale de sécurité du médicament a indiqué que les troubles menstruels faisaient désormais partie des effets secondaires potentiels des vaccins. Ces troubles sont placés sous surveillance au niveau européen.

Vaccins contre la Covid : voici la liste des effets secondaires recensés en FranceVaccins contre la Covid : voici la liste des effets secondaires recensés en FranceVaccins contre la Covid : voici la liste des effets secondaires recensés en FranceVaccins contre la Covid : voici la liste des effets secondaires recensés en France Vaccins contre le Covid : la liste des effets secondaires recensés en France
La vaccination se poursuit en France, et les autorités sanitaires surveillent toujours de près les différents vaccins en circulation. Voici la lise des effets secondaires recensés en France. [Lire la suite]

Dans son rapport en date du 30 juillet 2021, l'ANSM écrit : « L’analyse de cas de troubles menstruels survenus après la vaccination avec Spikevax [autre nom de Moderna ndlr] (36 cas depuis le début de la vaccination) a conduit le comité de suivi à considérer qu’il s’agit d’un signal potentiel qui concerne également Comirnaty [ou Pfizer ndlr], dont le profil est similaire. Ce signal potentiel va être porté au niveau européen. »

Dans les témoignages partagés sur les réseaux sociaux, des femmes se plaignent de règles plus abondantes, de cycles déréglés, de douleurs anormalement élevées ou même d'absence inexpliquée de leurs règles après la vaccination contre le Covid-19.

Au micro de France Info, Leane Alestra avoue : « Après ma première dose, je n'ai pas eu d'effets secondaires liés à mon cycle de menstruations. Par contre, à ma deuxième dose, au bout de dix jours, j'ai constaté des nouvelles règles, alors que ce n'était pas du tout habituel avec mes cycles, qui sont autour de 30 jours. C'est quelque chose qui n'était jamais arrivé en 12 ans de menstruations. »

Ces troubles nouveaux ne sont pas forcément inquiétants, pour le gynécologue-obstétricien Olivier Picone. Ce médecin pratiquant à l'hôpital Louis-Mourier de Colombes et membre du Collège national des gynécologues et obstétriciens français explique dans les colonnes du Parisien qu'un « cycle menstruel se dérègle facilement ». Le stress, le manque de sommeil ou une infection peuvent être la cause de ces perturbations. 

Puisque le vaccin a pour but d'engendrer une réponse forte du corps face aux attaques extérieures, ces troubles menstruels seraient normaux. Geoffroy Robin, gynécologue et Président de la commission Gynécologie Médicale du CNGOF, affirme : « Ce n'est donc pas le vaccin directement qui serait la cause d'un trouble menstruel mais la réaction inflammatoire qu'il induirait. »

Cependant, les liens entre troubles menstruels et vaccination ne sont pas encore avérés. Sur France Info, le gynécologue Christian Jamin rappelle que ces dérèglements sont monnaie courante. « Rien ne permet de faire le lien entre le vaccin et la survenue de ces troubles. Pour cela, il faudrait faire des études 'cas-témoins', c'est-à-dire apparier des femmes qui ont été vaccinées et d'autres pas et voir si on a une différence. Il faut prendre ça comme une alerte, mais certainement pas s'inquiéter aujourd'hui, au vu des résultats qui ont été rapportés », rassure le docteur.

Des troubles temporaires et anodins

Ce mercredi 29 septembre, Olivier Véran, ministre de la Santé, s'est voulu rassurant : ces troubles ressentis après la vaccination ne sont pas graves, et n'ont aucune raison d'inquiéter les personnes concernées.

Interrogé sur le plateau de France Inter, le ministre explique : « Ce que dit l’ANSM, qui a enregistré un certain nombre de remontées s’agissant de perturbations temporaires, bénignes, – ce qui ne veut pas dire qu’elles ne peuvent pas être mal vécues –, c’est qu’il n’y a pas de gravité et rien de définitif qui peut porter sur les troubles menstruels des femmes qui ont eu des vaccinations et des rappels de vaccination ».

Des troubles menstruels sans gravité et surtout « temporaires, qui n’affectent en aucun cas la fertilité », insiste Olivier Véran, qui affiche toujours comme objectif de vacciner le plus de Français possible.

Mercredi 5 janvier 2022, le sujet des troubles menstruels revient à nouveau sur le devant de la scène, grâce à une étude américaine publiée dans la revue Obstetrics & Gynecology. Les chercheurs ont analysés les cycles de près de 4 000 femmes, âgées de 18 à 45 ans, et n'utilisant pas de contraception, par le biais d'une application permettant de surveiller ses cycles menstruels. Dans cet échantillon de population, 2 400 participantes étaient vaccinées (avec Pfizer, Moderna ou Janssen), et 1 500 n'étaient pas vaccinées.

Les scientifiques ont remarqué que le cycle des femmes vaccinées était rallongé d'environ une journée, un effet temporaire et bénin, assurent-ils. Dans l'ensemble, les résultats de cette étude « sont très rassurants » pour les femmes, a affirmé Alison Edelman, auteure principale de l'étude et professeure d'obstétrique et de gynécologie à l'Oregon Health & Science University, selon des propos rapportés par BFMTV.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche