Coronavirus : football, rugby, fitness... quels sports sont les plus à risque ?

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 19 octobre 2020 à 18h04 · Mis à jour le 19 octobre 2020 à 18h04
Alors que la Covid-19 revient en force dans une deuxième vague particulièrement dangereuse, on est tous susceptibles de contracter la maladie. Pour les sportifs, pas facile de savoir si sa discipline représente un éventuel facteur de propagation. On fait le point.

Le sport est en danger de mort face au coronavirus. Après l'annonce des nouvelles mesures restrictives entraînant entre autres la fermeture administrative des lieux de sport couverts, les acteurs privés tirent la sonnette d'alarme sur la mise à mort de leur profession (et d'un pan entier de l'économie). Si avec le couvre-feu on peut encore faire son jogging avant 21h et après 6h du matin, des doutes persistent sur les risques de contagions propres à chaque discipline sportive. Quels sont les sports les plus à risque

En ce sens, de (trop) rares études scientifiques tendent à étudier le risque de contagion lié à chaque discipline sportive. Forcément, la contagion au Covid-19 par le sport concerne essentiellement les sports collectifs. Encore plus évidents, les sports avec le plus de pratiquants sont statistiquement plus risqués en termes de contagion au coronavirus. Pour y voir plus clair, une étude de chercheurs italiens de l'école polytechnique de Turin classifie les disciplines sportives selon une échelle, établissant la dangerosité de contagion de chaque sport. L'indice va de 0, quand il n'y a aucun risque, à 4 pour un risque très élevé.

Ainsi, on retrouve des sports collectifs tels que le basket, rugby, le handball ou encore le volley noté avec l'indice le plus élevé (4). Le football se classifie par la note de 3, étant donné qu'il donne moins d'importances au contact par la main. Par ailleurs, certains sports individuels comme la boxe (souvent pratiquée en intérieur) reçoivent la même note. Les sports individuels d'extérieur, comme la natation, le ski, la marche nordique ou encore le canoë ne représentent aucun danger de contagions. Le tennis et le base-ball sont à classer dans la même catégorie des sports avec zéro risque. 

Cependant, l'étude avertit sur les nombreux risques qui existent non pas sur un terrain et pendant la pratique, mais en dehors. Les vestiaires, bassins, douches et autres poignées de robinet constituent souvent des facteurs de risques encore plus importants qu'une accolade après un match. De manière générale, c'est surtout la compétition qui est pointée du doigt pas les scientifiques. Le rapport conclut sur les risques liés à la profusion de concurrents en contexte compétitif.

Pour les joueurs de tennis pas exemple, il faudrait désormais mettre des lunettes et des gants, quand les sportifs en équipe sont invités à respecter une distanciation sociale sur les bancs de touche. Dans tous les cas, si vous voulez être vraiment tranquille, il vous reste plus qu'à pratiquer vos exercices de fitness dans votre coin, ou de courir au coin de la rue, écouteurs aux oreilles ! 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche