Coupe de France 2021 : reprise de l'entraînement pour les clubs amateurs, protocole sanitaire validé

Par Alexandre G. · Publié le 19 janvier 2021 à 10h56 · Mis à jour le 19 janvier 2021 à 10h56
Après les déclarations du Premier ministre mettant en doute l'organisation de la Coupe de France en 2021, le ministère des Sports valide définitivement l'organisation de la Coupe de France ce mardi 19 janvier 2021. Le nouveau protocole sanitaire présenté par la FFF autorise les clubs amateurs engagés à reprendre l'entraînement collectif, après avoir réalisé un test PCR obligatoire.

La Coupe de France aura bien lieu en 2021. Ce mardi 19 janvier 2021, le ministère des Sports annonce que le "protocole sanitaire renforcé" proposé par la Fédération française de football "a été validé par le centre interministériel de crise du gouvernement".

Par conséquent, les clubs amateurs engagés dans l'édition 2020-2021 de la Coupe de France sont autorisés à reprendre l'entraînement collectif, en vue d'une reprise les 30 et 31 janvier. En revanche, tous les joueurs amateurs devront réaliser un test PCR obligatoire avant de pouvoir de nouveau fouler les pelouses. 

Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët et son comité exécutif présentaient ce jeudi 17 décembre 2020 la nouvelle formule choisie pour la Coupe de France 2021. Après quelques tergiversations teintées de doutes et d'espoirs, la délivrance reste que la Coupe de France ait bien lieu ! Seulement, crise sanitaire oblige, cette année le format change.

Dans le tableau masculin, deux voies se distinguent désormais : une pour les clubs amateurs et une pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2, qui rentrent respectivement en 32e de finale et au 8e tour. Les clubs amateurs devront attendre de se hisser en 16e de finale avant de pouvoir affronter une écurie des divisions d'élite du championnat de France

Chez les femmes, le même principe est respecté. En revanche, les pros pourront tomber contre des clubs amateurs dès les 16e de finale, après avoir disputé un premier tour entre eux -une seule division professionnelle. "Ces mesures traduisent la volonté de la FFF de permettre à ces deux Coupes de France d'aller à leur terme et de permettre à tous les clubs d'y participer". L'exécutif a prononcé l'interdiction des sports collectifs jusqu'à nouvel ordre, en raison de la crise sanitaire. 

Ainsi, le président de la FFF rappelait il y a quelques semaines qu'il était encore trop tôt pour se prononcer définitivement sur l'avenir de la compétition. "De toute façon, en ce moment, cela change tous les jours. Ce qu'on annonce le matin n'a rien à voir avec ce qui a été évoqué deux jours plus tôt". Justement, la veille, Noël Le Graët précisait sur France 3 que c'était "presque cuit" pour la Coupe de France.

De quoi faire tourner en bourrique les fans de football. Enfin, il confirmait dans l'entretien que pour lui "c'est très clair : la Coupe de France aura lieu cette année, c'est sûr".

En cause, le calendrier sportif bousculé par l'arrivée des deux vagues consécutives du Covid-19, et les annonces de l'exécutif au sujet de la reprise des sports collectifs. "Si j'écoute bien ce qui a été dit, on ne pourra pas reprendre l'entraînement avant le 20 ou 21 janvier. On ne pourrait démarrer les compétitions avant février. C'est presque cuit. Je ne vois pas comment disputer cette compétition dans les dates sauf à jouer jusqu'à fin juillet", explique-t-il au micro de la télévision régionale. 

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche