JO de Tokyo : Teddy Riner remporte le bronze, le judoka dit adieu à son 3e titre olympique

Par Cécile D. · Mis à jour le 30 juillet 2021 à 12h00 · Publié le 30 juillet 2021 à 12h00
Il cumulait les victoires depuis si longtemps que sa défaite en quarts de finale est un vrai coup de massue : Teddy Riner a été vaincu par le Russe Tamerlan Bashaev ce vendredi 30 juillet. Le judoka ne pourra pas obtenir son troisième sacre olympique en solo, mais il a tout de même pu remporter une médaille de bronze.

C'est une victoire douce-amer pour le double champion olympique de judo, qui n'a donc pas pu obtenir de troisième sacre à Tokyo ce vendredi 30 juillet 2021. Teddy Riner a remporté la médaille de bronze en fin de matinée ce vendredi, après avoir été vaincu en quarts de finale un peu plus tôt, par Tamerlan Bashaev, son adversaire russe.

Le Français s'est laissé surprendre par son opposant, après une série de combats maîtrisés. Teddy Riner avait jusqu'à présent toujours vaincu Tamerlan Bashaev, et il dominait la grande majorité de ce combat à Tokyo. Pendant le golden score, Teddy Riner a voulu lancer un mouvement au sol mais il s'est fait contrer par son adversaire.

Cette défaite a été une grosse déception pour l'athlète français, qui devra attendre les prochains Jeux olympiques pour espérer accéder aux sommets de son art, aux côtés de Tadahiro Nomura, judoka japonais et unique triple champion olympique de judo.

A l'issue de ce combat en quarts, Teddy Riner s'est reconcentré et a lancé toutes ses forces dans sa dernière bataille, pour tenter de repartir - malgré tout - avec une médaille olympique. Il a donc combattu face au Japonais Hisayoshi Harasawa, qu'il a battu avec aisance.

Après cette compétition, Teddy Riner se prépare pour de nouveaux challenges. Le judoka a annoncé qu'il serait présent lors des Jeux de Paris, en 2024. Il va également tenter de décrocher l'or à Tokyo, grâce aux épreuves par équipe.

« Il y a de la frustration. Même si j’avais le niveau pour aller en finale, je suis tout de même content. C’est ma 4eme médaille olympique à 32 ans. Durer c’est difficile, c’est ce que je dis aux jeunes. Gagner une fois c’est bien, le faire sur une longue période, c’est autre chose. Je suis content d’être monté sur la marche à chaque événement comme ça. J’ai été longtemps sur la plus haute marche, aujourd’hui ce n’est pas passé. Mais il reste Paris 2024 et il reste demain aussi », confie-t-il.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche