Le Beau Festival 2020 à Paris : annulé

Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 31 janvier 2020 à 16h22 · Mis à jour le 8 mai 2020 à 11h41
Ca revient et c’est à ne pas manquer ce printemps ! Du jeudi 14 au samedi 16 mai 2020, la Boule Noire et La Station ouvriront leurs portes à la quatrième édition du Beau Festival. Au menu ? Une programmation variée avec notamment les montréalais de Tops et Corridor mais aussi l'islandaise JFDR ou encore Aksak Maboul.

« Amener du beau dans notre quotidien, de la couleur dans la grisaille parisienne... » telle est l’ambition du Beau Festival. Jeune venu dans le paysage des festivals parisiens, le Beau Festival squattera les salles de la Boule Noire et de La Station - Gare des Mines à Paris pour une nouvelle et quatrième édition à ne pas manquer du jeudi 14 au samedi 16 mai 2020.

Pour vous faire danser, le Beau Festival a misé sur une programmation à la fois curieuse et riche, composée de perles rares, avec notamment Tops, Corridor, la talentueuse JFDR ou encore Aksak Maboul.

Programmation 2020 : 

TOPS
Issu de la famille éclatée d’Arbutus Records (Grimes, Sean Nicholas Savage), le groupe montréalais TOPS, ami de Mac Demarco, trempe sa pop dans des harmonies vocales mélancoliques puis l’enrobe de synthés et de guitares nostalgiques. 

Aksak Maboul
Le mythique groupe pop expérimental Aksak Maboul revient avec son premier vrai nouveau disque depuis plusieurs décennies. Intitulé 'Figures', l'opus a été entièrement conçu et réalisé par Marc Hollander (fondateur d’Aksak Maboul et du label Crammed) et Véronique Vincent (qui fut la chanteuse des Honeymoon Killers). A leurs côtés, on retrouvera les jeunes membres de l’actuelle mouture scénique d’Aksak Maboul: Faustine Hollander (basse, chant, co-réalisation), le guitariste Lucien Fraipont (Robbing Millions) et le batteur Erik Heestermans. 

Corridor
Venez découvrir ces talentueux Montréalais (Sub Pop / Canada) qui chantent entièrement en français, et dévoilent une incroyable créativité dans les mélodies. 

JFDR
JFDR, le dernier projet de l’Islandaise Jófríður Ákadóttir (Samaris, Pascal Pinon, Gangly), mélange des paysages sonores minimaux et poétiques illustrés par des nappes de guitares et d’électroniques. Puisant dans les fonds classiques, folkloriques et électroniques, JFDR amalgame les sons des saisons changeantes, où sa voix tel un courant, navigue entre les mers agitées jusqu’aux eaux douces. 

Palberta
C'est pas simple d'écrire une bio quand la seule info trouvée sur les réseaux sociaux du groupe est "You wanna wabbada? Wap wap wap dabbada? You see that mabada? ding ding dack dabbada? Swooopswap yea bb yea". Mais disons que ce groupe allie avec génie bruitisme et pop dans une musique déconstruite et jouissive.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Tarifs
Pass 3 jours : 31 €

Site officiel
www.facebook.com

Réservations
web.digitick.com

Plus d'informations
La Boule Noire et La Station - Gare des Mines

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche