Le futur Périphérique de Paris : un chantier pour les JO 2024 ?

La Mairie de Paris a annoncé une grande refonte du Périphérique, ce mardi 28 mai 2019. Au cœur du projet : des voies pour les bus, une vitesse réduite et une volonté de transformer Paris avant les J0 2024 !

Ce mardi 28 mai 2019, la Mairie de Paris a présenté les pistes du nouveau grand chantier de Paris, après le métro du Grand Paris Express prévu pour 2030 : celui du périphérique parisien.

Pour la Mairie de Paris, le constat est simple : "il y a un impératif de santé publique" sur les 35 km de rocade urbaine. Elle le reconnait, la voiture était "marque de la puissance industrielle de la France, chacun voulait sa voiture pour aller au travail confortablement ou aller en vacances, mais on a changé d’époque !"

Parmi les 40 pistes conseillées par la Mission d’Information et d’Évaluation (MIE) du Conseil de Paris, il y a d'abord l'évolution de la gouvernance du périphérique, géré par la ville de Paris sans les autres villes de banlieue, mais aussi la fluidification du trafic grâce à un nombre de voies constantes et à une vitesse constante de 50km/h, qui éviterait déjà les ralentissement à cause de l'effet accordéon. Une voie pour les bus et le covoiturage semble aussi indispensable, pour augmenter le nombre de passagers par véhicules, actuellement à 1,2 seulement.

Si la fluidification des voies est indispensable, le mieux reste la diminution du nombre de personnes sur la route. Cela passe par des solutions de coworking, le télétravail et la répartition dans les banlieues, mais aussi par les voies fluviales et ferrées pour les livraisons qui se multiplient. L'aboutissement serait de végétaliser le périf pour en faire une route partagée, mais dans un horizon raisonnable de 2050. Les franchissements seraient moins rudes, avec des artistes et plasticiens qui travailleraient l'environnement !

La Maire de Paris a rappelé que dès la construction du périphérique, les enjeux étaient déjà posé. Par contre, Anne Hidalgo a bien précisé que ces changements devraient se faire en accord avec les autorités, mais souhaite un terrain d'expérimentation dès les JO 2024 !

"Il y a tout un imaginaire que l’on peut rapprocher de la réalité!"

A ce propos, connaissez vous vraiment le Périf' ? On ne le sait peu, mais le boulevard Périphérique (oui, c'est un immense boulevard) a été imaginé par Bernard Lafay, président du conseil municipal de Paris et Raymond Lopez, architecte en chef des bâtiments civils, pour repenser des fortifications construites entre 1840 et 1844 pour protéger Paris.

On vous passe les moments peu glorieux, quand les fortifications sont utilisées par les Allemands en 1871, et qu'on réalise que les fortifications sont inutiles... Après la guerre, cette grande zone en lisière de Paris désertée est investie par des populations pauvres. En 1919, les fortifications sont détruites, laissant des terrains vagues, et dès 1925, des projets émergent, dont celui d'un "large boulevard circulaire".

Avec l'essor de la voiture, Paris et ses alentours sont pris d'assaut. Il faut décongestionner la ville et c'est Bernard Lafay, président du conseil municipal de Paris qui présente en 1954 une étude sur l'urbanisme parisien, pour donner naissance à la rocade périphérique. Le plan d'orientation comprend une division en sept secteurs... il aura fallu plus de 15 ans de travaux à l'époque pour réaliser la rocade de Paris.

A sa création en 1973, le périph' était destiné à faciliter les déplacements dans la capitale mais aujourd'hui, cette autoroute urbaine est décriée pour la pollution qu'elle engendre avec les 1,1 million de voitures qui l'empruntent chaque jour, roulant souvent au pas à cause des embouteillages.

On verra bien ce que ce projet donnera !

Elodie D.
Dernière modification le 28 mai 2019

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche