La France et l'Allemagne appellent à rouvrir rapidement les frontières en Europe

Par Caroline J. · Publié le 26 mai 2020 à 10h32 · Mis à jour le 26 mai 2020 à 21h42
Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale française, et Wolfgang Schäuble, son homologue allemand, plaident pour une réouverture rapide des frontières en Europe, "lorsque les conditions seront remplies".

En raison de la crise sanitaire, et afin de limiter la propagation du Covid-19, les frontières européennes sont fermées. Mais alors que les habitants de nombreux pays ne sont plus confinés chez eux, les présidents des Assemblées nationales français et allemand, Richard Ferrand et Wolfgang Schäuble, appellent à une réouverture rapide des frontières dans l'espace Schengen.

"La France et l'Allemagne doivent œuvrer en faveur du rétablissement immédiat de la libre circulation au sein de l'espace Schengen lorsque les conditions seront remplies", ont expliqué Richard Ferrand et Wolfgang Schäuble dans une déclaration commune rapportée par l'AFP.

Ces fermetures ne sont pas sans conséquence comme le soulignent Richard Ferrand et son homologue allemand. "La fermeture de la frontière franco-allemande a déjà de lourdes conséquences, qui vont bien au-delà de la région frontalière et pèsent notamment sur la perception des relations franco-allemande" expliquent-ils. Cette déclaration intervient seulement deux jours avant une réunion prévue à l'Assemblée parlementaire franco-allemande.

On rappelle que l’Union européenne souhaitait une réouverture coordonnée des frontières à l'intérieur de l'Europe et recommandait aux vingt-sept pays de l'Union de garder les frontières extérieures à l'Union européenne fermées jusqu'au 15 juin. L’Italie a d’ores et déjà annoncé que ses frontières rouvriront aux touristes de l'Union européenne dès le 3 juin. L'Espagne et la Grèce comptent de leur côté rouvrir leurs frontières à partir du 1er juillet.

Interrogé sur France Inter, le 26 mai, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a tenu à rassurer les français en confiant : "Le 15 juin, on sera très clairs sur la possibilité d'ouvrir davantage les frontières intérieures de l'Europe". "Aujourd'hui, il y a des contrôles, des restrictions de circulation de l'espace européen qui s'assouplissent progressivement pour permettre de faciliter le passage pour les travailleurs frontaliers et les personnels de santé", a confié Jean-Yves Le Drian, avant d'ajouter qu'il "va falloir appréhender la situation à la fin de la semaine pour voir si on peut aller au-delà de ces ouvertures". 

Concernant les frontières extérieures de l'Europe, fermées jusqu'au 15 juin, le ministre précise qu'"il est vraisemblable qu'elles seront toujours fermées après", car "la pandémie se répand dans d'autres pays de manière extrêmement significative, il faudra aussi se protéger".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche