Coronavirus : ces pays européens qui comptent rouvrir leurs frontières aux touristes étrangers

Par Caroline J. · Publié le 23 mai 2020 à 15h29 · Mis à jour le 23 mai 2020 à 15h29
Où les français pourront-ils partir en vacances cet été ? C’est une question que beaucoup se posent actuellement alors que l’Italie a annoncé la réouverture de ses frontières aux touristes de l’Union européenne à compter du 3 juin. On fait le point sur ces pays du Vieux Continent qui prévoient de rouvrir leurs frontières aux voyageurs étrangers cet été.

Les français sont rassurés. Edouard Philippe a confirmé, le 14 mai, que les Français pourront partir en vacances aux mois de juillet et d’août, partout en France et dans les outre-mer. Mais quid de l’étranger et des pays européens ?

Pour le moment, et depuis le 17 mars, les frontières de la France et les frontières de l'espace Schengen sont fermées. La Commission Européenne a d’ailleurs recommandé aux vingt-sept pays de l'Union de garder les frontières extérieures à l'Union Européenne fermées jusqu'au 15 juin, ce que la France a confirmé. Le 7 mai dernier, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner confiait que les restrictions aux frontières avec les pays de l'espace européen (Union européenne, Schengen, Royaume-Uni) seront "prolongées jusqu'au 15 juin au moins" et les frontières avec les pays non européens "resteront fermées jusqu'à nouvel ordre".

Mais que se passera-t-il à compter du 15 juin ? En vue d’une reprise progressive du tourisme sur le Vieux Continent, l'Union Européenne souhaite une réouverture coordonnée des frontières à l'intérieur de l'Europe.

Et certains annoncent déjà un assouplissement de leurs restrictions. Ainsi, depuis le 15 mai, les ressortissants des pays Baltes (Estonie, Lituanie et Lettonie) peuvent voyager librement entre ces trois pays. La quarantaine obligatoire de quatorze jours à l’entrée ne leur est plus imposée.

L'Italie rouvre ses frontières aux touristes étrangers de l'UE à partir du 3 juin, l'Islande impose un test au Covid-19

De son côté, l’Italie a indiqué que ses frontières rouvriront aux voyageurs de l’Union européenne et de l’espace Schengen à compter du 3 juin. Les touristes étrangers se rendant en Italie ne seront donc plus soumis à une mise en quarantaine obligatoire à partir de cette date. Par conséquent, les aéroports du pays rouvriront dès le 3 juin. En Grèce aussi, on se prépare à accueillir à nouveau des touristes cet été. "La saison touristique commencera le 15 juin quand les hôtels saisonniers pourront rouvrir et les vols directs avec l'étranger reprendront progressivement à partir du 1er juillet" a fait savoir le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis

Autre pays à assouplir ses restrictions ? L’Islande. Depuis le début de la crise sanitaire, le pays a choisi de laisser ses frontières ouvertes aux ressortissants de l'Union européenne avec, toutefois, depuis le 24 avril, une mise en quarantaine de 14 jours obligatoire à leur arrivée. A compter du 15 juin, l’Islande mettra fin à cette mesure d’auto-confinement. Cependant, pour éviter une seconde vague de contamination, le pays nordique devrait soumettre aux voyageurs arrivant sur son sol un test au coronavirus. Les touristes devront également télécharger une application de dépistage dès leur arrivée. «Les voyageurs devraient, en principe, avoir le choix de se faire tester pour le Covid-19 dès leur arrivée en Islande ou être placés en quarantaine 14 jours», a indiqué la représentation islandaise à Paris. On rappelle que le pays de terre et de glace recense, depuis le 28 février, 1802 personnes testées positives au Covid-19 et 10 morts.

Enfin, s'il est déconseillé à tous les français de voyager en Suède, il est toutefois possible de se rendre dans le pays scandinave, sous certaines conditions.

Mise en quarantaine de 14 jours en Espagne, en Irlande, en Finlande, en Autriche... 

Pour le reste des pays européens, la circulation est encore très stricte et contrôlée. En Espagne par exemple, une mise en quarantaine de 14 jours est obligatoire pour tous les voyageurs étrangers se rendant dans le pays, depuis le 15 mai. Par principe de réciprocité, la France a annoncé une mise en quarantaine pour les touristes espagnols souhaitant se rendre dans l’Hexagone. Ce samedi 23 mai 2020, Pedro Sanchez, le premier ministre espagnol annonce la réouverture des frontières de l'Espagne aux touristes en juillet 2020.

Autre pays frontalier avec la France ? L’Allemagne qui a décidé d’imposer une mise en quarantaine de 15 jours pour toutes les personnes rentrant dans le pays. Le 13 mai dernier, le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, a toutefois annoncé que le pays « vise à mettre fin à tous les contrôles aux frontières intérieures d’ici le 15 juin 2020 ». Auparavant, l’Allemagne compte assouplir ses contrôles dès le 16 mai avec la France, la Suisse et l’Autriche.

En Autriche justement, il est possible de se rendre dans le pays par voie aérienne mais il faudra se placer en quatorzaine. Même chose pour la Finlande où les voyageurs seront confinés pendant une durée de 14 jours.

De son côté, le Royaume-Uni envisage également une mise en quarantaine pour les personnes arrivant par avion dans le pays, avec toutefois des exemptions en faveur des voyageurs en provenance d'Irlande.

En parlant de l’Irlande justement, le pays a annoncé la mise en quarantaine pour les touristes étrangers arrivant sur son sol. « Quiconque arrive dans nos ports et aéroports devra se mettre en quarantaine pour 14 jours », a déclaré le Premier ministre Leo Varadkar. « Cela s'appliquera aux personnes en provenance de Grande-Bretagne », a-t-il ajouté.

Tout comme pour la Norvège, il est possible de se rendre aux Pays-Bas mais les autorités de ces deux pays déconseillent tout voyage non-essentiel. Une mise en quarantaine de 14 jours sera d'ailleurs demandée aux Pays-Bas. 

Frontières fermées en Suisse, Pologne, Hongrie... 

En Suisse, les frontières terrestres et aériennes sont à ce jour encore fermées, sauf pour les ressortissants suisses et liechtensteinois, ainsi que pour les résidents et les travailleurs.

En Belgique, le Préfet de la région Hauts-de-France et du Nord a rappelé le 15 mai qu'"en raison de la situation sanitaire, et jusqu'au 15 juin, (...) le passage de la frontière avec la Belgique demeure interdit à la population à l'exception : des travailleurs frontaliers munis d’un contrat de travail et d’une attestation employeur ; des personnes effectuant des déplacements justifiés par l’exercice du droit de garde, de visite ou d’hébergement d’un enfant ou la poursuite de la scolarité, visite à un parent dans un EHPAD ou à un enfant dans une institution spécialisée disposant d’une attestation de déplacement international et de tout autre justificatif".

Selon CheckNews, la Croatie n’impose plus de quarantaine depuis le 11 mai dernier. Toutefois, seuls les travailleurs transfrontaliers, les transporteurs, les professionnels de santé, les diplomates, ou encore les voyageurs ayant un motif professionnel sont autorisés à se rendre dans le pays. 

Au Danemark, les voyageurs peuvent rentrer sur le territoire mais, là aussi, uniquement avec un motif "légitime". Concernant la République Thèque, les voyageurs doivent obligatoirement avoir en leur possession un test négatif au Covid-19.

Pour les autres pays, comme la Hongrie, la Pologne et la Slovénie, leur accès est à ce stade encore interdit. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche