L'Union Européenne pourrait garder ses frontières fermées aux Américains après le 1er juillet

Par Cécile D. · Publié le 24 juin 2020 à 13h03 · Mis à jour le 24 juin 2020 à 13h04
Les Américains, bloqués aux frontières de l'Union Européenne ? C'est la décision que Bruxelles pourrait prendre si certains critères sanitaires ne sont pas remplis Outre-Atlantique. L'U-E rouvre ses frontières extérieures le 1er juillet 2020 mais reste vigilante vis-à-vis de la situation sanitaire.

L'Union Européenne est en train de finaliser les détails relatifs à la réouverture prochaine de ses frontières extérieures. Selon un article du New York Times, les pays de l'U-E ont établi deux listes de pays dont les ressortissants seront autorisés à voyager dans l'Union Européenne à partir du 1er juillet 2020. Ces pays font encore l'objet de débats et de négociations entre les membres de l'U-E. Cependant, d'après le New York Times, un pays met tout le monde d'accord : les Etats-Unis ne seraient pas autorisés à revenir en Europe à partir de juillet 2020.

La situation sanitaire aux Etats-Unis empire de jour en jour : mercredi 24 juin, le pays compte 2.347.022 cas et a connu près de 800 morts ces dernières 24 heures. Au total, ce sont 121.228 décès qui ont été enregistrés depuis le début de la pandémie. Cette situation n'inspire pas confiance à Bruxelles, qui interdirait le passage de ses frontières aux visiteurs américains. A noter, Donald Trump avait annoncé en mars dernier que les voyageurs en provenance de l'Union Européenne étaient interdit d'entrée, interdiction toujours en application. Cette décision avait rendu les pays européens furieux.

Selon le New York Times, les représentants de chaque pays européen doivent se mettre d'accord sur une liste définitive de voyageurs autorisés, qui sera alors présentée comme recommandation. La Russie, les Etats-Unis et le Brésil seraient exclus des candidats potentiels car « ils n’ont pas réussi à contrôler le fléau », écrit le journal américain. Celui-ci estime qu'il s'agit d'un « coup dur pour le prestige américain dans le monde et une réprobation de la gestion de l’épidémie par Donald Trump ». Certains y voient même un rejet et une critique internationale des actions du président américain.

La liste définitive des voyageurs autorisés en Europe devrait paraître d'ici quelques jours. La décision peut-être difficile à prendre aux vues des nouveaux clusters et des secondes vagues enregistrés partout dans le monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche