Bac 2020 : Trop de bacheliers, trop peu de places en université

Par Rizhlaine F. · Publié le 18 juillet 2020 à 14h35 · Mis à jour le 18 juillet 2020 à 14h38
L'épidémie de coronavirus aura décidément donné lieu à des situations inédites. Alors que la France affiche un pourcentage record de réussite au bac, les universités se retrouvent dans l'embarras et pour cause : il n'y a pas de place pour tout le monde. Ces dernières souhaitent souhaitent augmenter leur capacité d’accueil.

Chaque année, à la suite des résultats du baccalauréat, des étudiants se retrouvent sans proposition sur Parcoursup. Mais cette année est différente des précédentes. Avec l'épidémie de coronavirus, le calendrier des examens s'est retrouvé chamboulé et les épreuves qui marquent d'ordinaire le passage du lycée vers les études supérieures ont été remplacées au profit du contrôle continu. Résultat : la France affiche un pourcentage de réussite record : 95,7% après rattrapages. C'est plus de 7 points de plus par rapport à l'année précédente.

Alors qui dit taux de réussite record dit forcément nombre de bacheliers record. Mais les universités sont-elles prêtes a accueillir cet afflux d'étudiants ? Pas vraiment. Au lendemain de l'annonce de ces résultats, la Conférence des présidents d’université (CPU) avait tiré la sonnette d'alarme et avait interpellé le gouvernement dans cette tribune

"Face à cet afflux d’étudiants et face aux inquiétudes liées à l’insertion professionnelle des jeunes, la CPU alerte l’ensemble du gouvernement sur l’extrême urgence de la situation et la nécessité impérieuse d’un effort de tous, pour pouvoir accueillir un maximum d’étudiants à tous les niveaux dans les formations des établissements d’enseignement supérieur. (...) Les universités sont prêtes à occuper la place qui est la leur dans cette situation particulière mais notre système, dans son ensemble, n’est pas prêt à accueillir cet afflux soudain de nouveaux étudiants."

Cette année ce sont plus de 50 000 bacheliers qui se retrouvent sans proposition sur la plateforme Parcoursup soit près de 20 000 de plus par rapport à 2019. Pour les universités, le défi est d'augmenter les capacités d'accueil afin de réguler cette situation. Cependant la tâche est d'autant plus ardue en raison des règles sanitaires à respecter dont celle de la distanciation sociale qui risque de mettre les étudiants en danger dans un contexte d'épidémie de coronavirus

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche