Coronavirus : les recommandations en cas de canicule

Par Elodie D. · Publié le 23 juillet 2020 à 07h05 · Mis à jour le 23 juillet 2020 à 15h44
Comment se protéger du coronavirus en pleine canicule ? Santé Publique France vient de partager une note où elle recommande le port du masque, l'utilisation de climatiseurs bien entretenus et l'aération des intérieurs. L'agence rappelle que rien n'indique que la chaleur permet d'atténuer le virus, et qu'il est nécessaire de respecter les gestes barrière en tout lieu.
L’hypothèse de la diffusion accrue du coronavirus pendant la canicule est un risque à ne pas négliger pour Santé Publique France. Dans sa note rendue publique ce jeudi 23 juillet 2020, l’agence s’inquiète de l’arrivée d’une vague de chaleur et propose des recommandations nationales en s’appuyant sur le Haut Conseil de la santé publique(HCSP). Ils sont complétés par des productions d’institutions européennes ou internationales.

L’agence alarme sur le fait que les augmentations de température et d’humidité durant la saison estivale « ne permettront pas de contrôler à elles seules la transmission du covid-19, sans autres mesures de contrôle. » Et propose ainsi des recommandations à suivre pendant les épisodes de canicule. La première de toutes, continuer à porter le masque en tout lieu. Celui-ci est d’ailleurs devenu obligatoire dans les lieux publics clos pour les plus de 11 ans.

S’il est tentant de recourir à des ventilateurs ou climatiseurs pour se rafraichir, leur mauvais usage pourrait augmenter le risque de diffusion des gouttelettes respiratoires. Pour l’agence, les ventilateurs sont à éviter en l’absence de masques, car ils brassent l’air et diffuse le virus, rendant « inopérante » la distance de sécurité entre les personnes. Santé Publique France recommande  d’assécher l’air et les surfaces de la pièce par aération naturelle pendant 15 minutes, au moins 3 fois par jour. Quant aux climatiseurs, ils font baisser significativement la charge virale de la pièce seulement s’ils sont « équipés de filtres performants et correctement entretenus ». 

L’agence Santé Publique France alarme sur le risque accru de pathologies sévères chez les personnes âgées, vivant dans un logement précaire. Pour ces personnes, des recommandations sont à prévoir. Une bonne hydratation et la possibilité d’accéder à des lieux frais et limités en population sont à prévoir, comme les piscines ou les centres commerciaux. L’agence préconise d’offrir des hébergements rafraichis temporaires « pour limiter l’impact de la chaleur.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche